leral.net | S'informer en temps réel

Giresse veut mettre fin au déséquilibre entre l'axe et les côtés

Le nouvel entraîneur des Lions Alain Giresse a laissé entendre que l'une de ses premières tâches à la tête de l'équipe nationale va consister à apporter un équilibre entre un bon secteur axial dont le fort potentiel se trouve contrarié par des faiblesses notées au niveau des côtés.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Janvier 2013 à 13:15 | | 0 commentaire(s)|

Giresse veut mettre fin au déséquilibre entre l'axe et les côtés
Dans un entretien avec l'APS, le nouveau sélectionneur national a fait remarquer que la force de l'équipe nationale de football résidait dans ses joueurs axiaux.

"Dans cette équipe, tout le monde a remarqué que le potentiel est intéressant dans la ligne d'attaque", a expliqué l'ancien milieu de terrain des Bleus, qui a fait la même analyse concernant l'axe de la défense.

Mais cette force dans l'axe ne doit pas occulter le fait qu'il y a un déséquilibre au niveau des côtés aussi bien en attaque qu'en défense, selon l'ancien sélectionneur du Gabon et du Mali.

Amara Traoré et Joseph Koto, les deux prédécesseurs du technicien français, ont été souvent critiqués dans leur utilisation de ces forces notamment sur le plan offensif.

A Amara Traoré (2009-janvier 2012), il était reproché sa propension à aligner beaucoup trop d'attaquants, là où Joseph Koto (mai-octobre 2012) a été critiqué pour avoir laissé sur le banc Demba Ba, lors du match aller contre les Eléphants de Côte d'Ivoire, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2013.

Après avoir aligné tous ses attaquants au match retour, les supporters qui l'ont critiqué sur sa prudence lors du match aller, lui sont tombés à nouveau à bras raccourcis, pour avoir aligné un nombre selon eux trop important de joueurs à vocation offensive alignés.

En défense, si l'équipe nationale peut compter sur des spécialistes sur son couloir gauche avec Cheikh Mbengue et Pape Ndiaye Souaré, à droite, les techniciens ont souvent fait confiance aux défenseurs axiaux.

De Lamine Sané à Zargo Touré, en passant par Jacques Faty, les sélectionneurs nationaux ont souvent fait confiance à ces défenseurs qui, à la base, sont des arrières centraux.






Hebergeur d'image