leral.net | S'informer en temps réel

Gouvernement Dionne 2 : Guédiawaye et Pikine en colère contre Macky


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Septembre 2017 à 12:30 | | 0 commentaire(s)|

La colère contre gagne du terrain à l’Alliance pour la République (Apr. Après Kaffrine, Dagana et Ziguinchor, Pikine et Guédiawaye expriment leur frustration. Les responsables de l'Apr estiment avoir été lésés dans la composition du nouveau gouvernement.

Pour le chargé de communication de l’Apr, dans le grand département de la banlieue, Matar Diop : "ceci est une humiliation. Car, il est inadmissible qu’un département comme Pikine, qui est un grand bastion électoral, ne bénéficie que d’un seul poste ministériel. Ce, alors qu’il en avait d’habitude trois au moins sous les régimes précédents."

"Tout Pikine est déçu. Avec tout ce que nous représentons, nous attendions mieux qu’un seul poste ministériel. Le président Macky Sall nous a montré avec ce remaniement, qu’il ne respecte pas les Pikinois et ne les considère nullement. Car si c’était le cas, il allait au minimum nous donner deux postes ministériels; en attendant les postes de direction, de ministre conseiller, de chargé de missions entre autres ", renchérit un très grand responsable du département de Pikine, sous le sceau de l’anonymat.

Quant aux responsables de l’Apr à Guédiawaye, le fait qu’un fils du département ne soit pas nommé dans le gouvernement, n’est pas une surprise. "Nous nous attendions à cela. Depuis 2012, il y a que Malick Gackou qui a été nommé ministre dans le quota de son ex-parti, l'Afp. Nous, au niveau de l’APR Guédiawaye, nous n’avons été dans aucun gouvernement depuis 2012. Ce qui est dommage vu tous le travail que nous menons depuis tout ce temps-là ", dénonce l’un d’eux.

"A Pikine comme à Guédiawaye, il existe des responsables techniquement et politiquement bien assis que le président Macky Sall aurait pu nommer ministre, pour éviter certaines frustrations dans ces départements très importants sur le plan politique", souligne un responsable de l'Apr.

Aux élections législatives du 30 juillet, la coalition Benno Bokk Yakaar a gagné largement dans la quasi-totalité des bureaux et centres de vote de la banlieue. Si le département de Pikine a pu bénéficier d’un poste ministériel du second rang, avec la nomination de Pape Gorgui Ndong comme ministre de la Jeunesse, le département de Guédiawaye, quant à lui, n’a aucune nomination au gouvernement.

Pourtant, en prélude à ces joutes électorales, le Président Macky Sall, par ailleurs président de la coalition Benno Bokk Yakaar, avait promis de couper la tête des perdants. Une menace qui avait contraint beaucoup de responsables ayant des positions nominatives, de descendre sur le terrain pour battre campagne avec de gros de moyens, pour gagner dans leur localité.

Hélas, si certains responsables politiques de la mouvance présidentielle, même après leur défaite électorale dans leurs circonscriptions, ont été récompensés dans le gouvernement de Dionne II, d’autres par contre, se sont vu "humiliés" malgré leurs éclatantes victoires.


(Le Témoin avec F. Kagny)








Hebergeur d'image