leral.net | S'informer en temps réel

Gouy-Gui : "En 2003, j’ai failli me suicider le jour où on m’accusé de vol. En 2012, j’ai failli aussi ouvrir la fenêtre de l’avion en plein vol pour me rafraîchir"

Gouy-Gui est certes un lutteur, mais un farceur hors pair. Le simple fait qu'il ouvre sa bouche fait tordre de rire plus d’un. Invité par nos confrères de L’Obs à choisir 5 dates qui l’ont marqué dans sa vie, le lutteur, né un certain 10-10-86, à Thiénéba, a pris 2003, 2009, 2012, 27 mai 2012 et 2013. Mais c’est sans doute de la première et de la troisième date dont il se souvient le plus. Voici ce qu’il raconte :


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Août 2013 à 12:05 | | 0 commentaire(s)|

Gouy-Gui : "En 2003, j’ai failli me suicider le jour où on m’accusé de vol. En 2012, j’ai failli aussi ouvrir la fenêtre de l’avion en plein vol pour me rafraîchir"
2003 : "C’est le souvenir le plus amer de ma vie. Un vieux dont je vais taire le nom, ne pouvant plus me supporter chez lui, m’avait accusé de vol pour se débarrasser de moi. Il a pris sa montre et l’a mise dans mon sac. Il a alors demandé aux pensionnaires de la maison de la chercher dans mon sac. Et malheureusement pour moi, ils l’y ont trouvé. J’ai failli me suicider ce jour-là en plongeant dans la fosse septique. Après sa mort, je me suis rendu à Thiénaba. Devant sa tombe, j’ai prié Dieu de nous juger car l’accusation m’a tellement fait mal et je ne cesserai de le dire à chaque fois que l’occasion se présente".

2012 : "J’ai voyagé en avion pour la première fois de ma vie lors de la préparation du combat contre Ama Baldé. Je me rendais aux Etats-Unis. Au moment du décollage, j’ai entendu les haut-parleurs de l’avion diffuser une instruction qui disait « attendez vos ceintures » (attachez vos ceintures, Ndlr). Le Monsieur m’a invité à attacher la ceinture, mais je lui ai rétorqué que cela n’en valait pas la peine car j’étais bien à l’aise. Mais au moment où l’avion avait fini de quitter la piste d’envol, je me suis heurté sur le siège d’en face. Au retour, j’ai failli aussi commettre une erreur monumentale. J’avais tellement chaud et j’ai décidé d’ouvrir la fenêtre de l’avion (hublot, Ndlr) en en plein vol pour me rafraîchir".






Hebergeur d'image