leral.net | S'informer en temps réel

Grâce de Karim Wade: Idy écrabouille Macky et explique le «deal international»

Le Président de Rew mi Idrissa Seck a fait face à la presse cette après-midi à la permanence de sa formation politique pour s’exprimer sur les questions du moment. Notamment la libération de Karim Wade qu’il avait aussitôt qualifié de «deal international». L’ancien Premier ministre s’en est une nouvelle fois vivement pris au chef de l’Etat.


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Juin 2016 à 21:02 | | 16 commentaire(s)|

Lors d’un «ndogou» avec ses militants, Idrissa Seck n’a pas été du tout tendre avec le président de la République. Selon le Président de Rew mi, les Sénégalais ont un Président qui agit aux ordres d’un donneur d’ordre étranger. «Le Sénégal est en danger. Le président de la République avait ajouté à son incompétence reconnue par tous le déshonneur en violant ses engagements et sa parole. Aujourd’hui à cette incompétence et ce déshonneur, il vient d’ajouter l’indignité de remettre en cause la souveraineté nationale en transformant le Sénégal en une République bananière, vassale de forces étrangères. Dans ce deal international qui a conduit à la libération de Karim Wade, Macky Sall n’a obéi ni à Touba ni à Tivaouane ni à aucun autre pôle religieux du pays. Il a obéi à un donneur d’ordre international. Karim Wade n’a pas été libéré. Il a été livré à ce donneur d’ordre international. Comment comprendre qu’un citoyen sénégalais gracié soit remis à des forces étrangères nuitamment en catimini à bord d’un jet privé ?», a pesté Idrissa Seck.

MACKY EST UN CHEF D’ETAT INCOMPETENT QUI DESHONORE SA PAROLE ET SES ENGAGEMENTS

Poursuivant, le président du Conseil départemental de Thiès ajoute: «vous pensez que s’il était libre, il ne commencerait pas par aller embrasser ses filles orphelines de mère, son père et sa mère; il ne commencerait pas par aller présenter ses respects à son guide religieux, le Khalif Général des mourides; il ne commencerait pas par remercier les nombreux sénégalais Karimistes, qui l’ont soutenu… S’il était libre, c’est ce qu’il allait faire mais il n’est pas libre on l’a livré. Si Macky Sall a fait croire aux autorités religieuses du pays, qu’il leur a accordé un quelconque rôle dans la libération de Karim Wade, il leur a raconté des histoires. Ces autorités religieuses lui ont fait pendant quatre ans en vain cette requête. Il a obéi à un donneur d’ordre international et ça met en danger la République. Surtout sur une matière aussi sensible que notre dispositif judiciaire. Je n’ai aucun doute sur la culpabilité de Monsieur Karim Wade. Tout ce que je vous dis est documenté parce que j’ai fait plus de 25 ans de carrière d’auditeur dans l’une des firmes les plus réputées. Je ne dis jamais rien qui ne soit documenté. Voilà la situation. Vous avez un chef d’Etat incompétent qui déshonore sa parole et ses engagements, qui obéit à des donneurs d’ordre étrangers dans la gestion des affaires du pays et vous voulez que je me taise ? Non, moi je dirai la vérité en toutes circonstances», a ajouté le Rewmiste en chef.

Jotay.net






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image