leral.net | S'informer en temps réel

Grand-Mbao : Ivre mort, le boucher M. Ndiaye "tente de violer" sa voisine endormie

Le boucher M. Ndiaye à fort à faire lors de son prochain face-à-face avec le juge pénal. Ivre mort, «il a été surpris nu, cherchant à violer sa voisine F.N.». Une accusation qu’il a tenté de réfuter à l’enquête préliminaire face aux pandores de la Zone franche industrielle. Sans convaincre.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Septembre 2014 à 22:00 | | 0 commentaire(s)|

Grand-Mbao : Ivre mort, le boucher M. Ndiaye "tente de violer" sa voisine endormie
Sale temps pour le boucher M. Ndiaye qui pensionne depuis avant-hier à la prison centrale de Rebeuss pour une rocambolesque affaire de mœurs relative à des faits de tentative de viol au préjudice de sa voisine, la demoiselle F.N, âgée de 18 ans. Les faits en question remontent dans la nuit du 7 au 8 septembre dernier à Grand-Mbao. Ce soir-là, le boucher M. Ndiaye, en virée nocturne, passe une bonne partie de sa soirée à lever le coude, avant de se décider à rentrer chez lui, aux environs de 5 heures du matin. A la faveur de la canicule qui prévaut sous nos cieux, M. Ndiaye décide de prendre un bain, afin de mieux roupiller dans les bras de Morphée.

Une fois dans sa chambre, il se défait de ses habits, avant de nouer sa serviette autour de sa taille. Puis, il sort de sa chambre pour regagner les toilettes. Mais n’y va pas directement. Pourquoi ? Qu’est-ce qui a détourné le chevillard de son chemin vers les toilettes ? Selon F.N, son voisin M. Ndiaye, qui l’a certainement aperçue dormant seule dans la chambre de sa grand-mère, a changé d’itinéraire. A l’en croire, c’est alors qu’elle dormait à poings fermés qu’elle a soudainement senti un corps étranger se poser sur elle. Elle s’est réveillée en sursautant et a remarqué la présence d’un individu nu comme un ver de terre sur son dos. Elle a alors crié pour alerter les siens. M. Ndiaye en a profité pour prendre ses jambes à son cou, abandonnant sa serviette sur le lit de sa victime. Les occupants de la maison qui l’ont poursuivi et rattrapé, l’ont conduit à la Brigade de gendarmerie de la Zone industrielle, à Mbao.

Une version vraisemblablement cohérente, mais qui contraste avec celle livrée par le mis en cause. Face aux pandores, M. Ndiaye, 32 ans, a soutenu mordicus que c’est en se rendant aux toilettes qu’il a été abordé par la demoiselle F.N. Celle-ci lui a rappelé sa promesse de lui offrir 1 000 FCfa pour l’achat d’un savon. C’est alors, explique-t-il, que s’est joint à eux un jeune homme, A. Ndiaye, qui habite la maison, l’accusant «d’amener tout le temps des filles dans sa chambre». Il s’ensuit une vive dispute entre les deux hommes et un échange de coups de poings. Les proches de la fille, venus aux nouvelles, prennent parti pour A. Ndiaye et tabassent copieusement M. Ndiaye, avant de le conduire à la gendarmerie sous prétexte qu’il tentait de violer la demoiselle F.N. Toutefois, M. Ndiaye reconnaît qu’il était sous l’emprise de l’alcool. Placé en garde à vue, il a été déféré au parquet au terme de sa détention légale. Il séjourne depuis lors à la prison de Rebeuss.

L'Observateur






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image