leral.net | S'informer en temps réel

Grand Yoff : Le pasteur et ses complices avaient sequestré 5 Allemands et un Finlandais et exigeaient une rançon de 8000 euros

Jugés pour association de malfaiteurs, séquestration, extorsion de fonds et infraction à la législation sur les conditions d’entrée et de séjour, un pasteur nigérian et ses compatriotes encourent une peine de 4 ans de prison ferme pour ces délits. Ils réclamaient à leurs 5 victimes Allemandes une rançon de 8000 euros. Une affaire aux relents de tourisme sexuel dont un Finlandais a été aussi victime.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Mai 2016 à 13:10 | | 0 commentaire(s)|

C’est Le Populaire qui donne l’information, un pasteur nigérian et ses complices risquent gros. Selon le journal, les 5 victimes ont toutes été appâtées via le site de rencontre « afroinductions.com » par des jeunes filles à la recherche de relations amoureuses. Une fois à Dakar, ils ont été dépossédés de leur argent, téléphones portables et ordinateurs portables par les filles d’origine nigériane. Ne s’arrêtant pas là, ces dernières les ont séquestrés. A en croire Orinna Fricke, chef de mission adjointe et Jurgen Bernneis, officier de liaison à l’Ambassade d’Allemagne à Dakar, qui ont saisi la Division des investigations criminelles (Dic), les ravisseurs avaient demandé, dans un premier temps, une somme de 15 000 euros, près de 9,7 millions de FCfa avant de rabaisser le montant à 8000 euros environ 5,2 millions de FCfa.

S’agissant de Markku Martiskainen, la victime finlandaise, le Commandant de police Eric Bodin de l’Ambassade de France au Sénégal, avisé par O. Oksanen Mikko, officier de liaison à l’Ambassade de Finlande au Nigeria, qui a également saisi la Dic pour les mêmes faits, il a été séquestré par une certaine Sandra et forcé d’effectuer des transactions avec sa carte de crédit.

Arrêtée à Grand-Yoff, Sandra a soutenu devant la barre qu’après avoir rencontré Markku sur le net et l’avoir fait venir au Sénégal, « tout allait bien. On faisait l’amour constamment et sans protection. Il ne voulait plus sortir de l’appartement à cause des rapports sexuels. Durant les rapports, il prenait des médicaments et restait plus d’une heure de temps sans éjaculer. Ensuite j’ai commencé à me fâcher, puisque les rapports me faisaient mal. C’est ainsi que les problèmes ont commencé ».

Quant à Ignatus Chikodi Okéré, pasteur de son état, qui est considéré comme membre de la bande, arrêté dans l’appartement de sa compatriote, il nie tous les faits qui lui sont reprochés. Ils seront fixés sur leur sort le 16 juin prochain.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image