leral.net | S'informer en temps réel

Grave accident à Koumpentoum : Un abri provisoire s’effondre sur des élèves et fait deux blessés graves.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Mars 2014 à 12:39 | | 0 commentaire(s)|

Grave accident à Koumpentoum : Un abri provisoire s’effondre sur des élèves et fait deux blessés graves.
Ndame, chef-lieu de communauté rurale du même nom, situé à une dizaine de km au nord de Koumpentoum, a été le théâtre d’un grave accident, ce jeudi 20 mars, qui aurait pu tourner au drame. Créée en 2009, cette école franco arabe a été mise sur pied par les autorités académiques dans le cadre de la diversification de l’offre. Et depuis cette date les enfants sont installés dans l’ancienne mosquée du village qui leur sert de salle de classe. Il est 11 heures ce matin, juste en sortant pour aller en recréation, la façade Est de ce vieux bâtiment s’est effondrée pendant qu’il restait encore un groupe d’enfant dans la salle. Certains d’entre eux ont eu le réflexe de se barricader sous les tables. D’autres comme F D. et SG. n’ont pas eu la même chance, la première se retrouvera avec le bras gauche cassée, presque broyé par une énorme brique, le second, un garçon, sera heurté par une autre brique, rendant presque immobile sa jambe droite. Quatre autres élèves s’en sortiront avec des égratignures. C’est le directeur de l’école, avec l’aide des parents qui, après avoir tiré les enfants des décombres, apportera les premiers secours et organisera leur transfert au centre de santé de Koumpentoum. Les autorités administratives et académiques se sont rendus au centre de santé et ont organisé l’acheminement des deux enfants à l’hôpital régional de Tamba. Et pourtant, a une dizaine de mettre de cette abri, l’Etat du Sénégal a entamé depuis 2010, la construction de deux salles de classe. Seulement voilà, l’entrepreneur a mis les clés sous le paillasson et s’est tiré. Le Ministre de l’Education nationale, M. Serigne Mbaye Thiam, a été informé de cette situation lors du Crd organisé à Tamba, Crd qu’il avait lui-même présidé. Car des salles de classes inachevées depuis maintenant 4 ans, il en existe presque une cinquantaine dans la région. La coordination départementale de la COSYDEP, interpelle le chef de l’Etat, garant de la sécurité de tous les enfants de ce pays, avant que d’autres drames ne se produisent.

Yafata






Hebergeur d'image