leral.net | S'informer en temps réel

Grave accusation contre Mme Sall : Me El Hadj Diouf crache du feu sur le réseau des jeunes marabouts citoyens

Constitué contre le Réseau des jeunes marabouts citoyens qui a annoncé avoir porté plainte ce lundi à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) contre Marième Faye Sall, épouse du chef de l’Etat, qui aurait reçu 650 millions de francs CFA pour sa fondation, Me El Hadj Diouf a indiqué lundi à iGFM qu’il va déposer une plainte auprès du procureur de la République pour diffamation.


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Septembre 2014 à 08:51 | | 35 commentaire(s)|

Grave accusation contre Mme Sall : Me El Hadj Diouf crache du feu sur le réseau des jeunes marabouts citoyens
Très remonté contre ces « jeunes marabouts » pour lequel il affirme n’avoir « aucun respect », Me Diouf a craché du feu, martelant que ce sont « des ignorants, des ignares, des menteurs » qui devront répondre de leur mensonge non pas devant le procureur spécial de la CREI mais devant le procureur de la République.

« Et bien, ça va être l’histoire de l’arroseur arrosé. Ces gens qui se disent jeunes marabouts ne connaissent rien. Ce sont des ignares qui ont été manipulés par le camp de ceux-là mêmes qui répondent actuellement eux du délit d’enrichissement illicite. Ils vont recevoir ma plainte et vont être mis au gnouf. Que personne ne vienne après me demander quoi que ce soit. Ce ne sont pas des marabouts. Les vrais marabouts enseignent le Coran. Il faut arrêter. Trop, c’est trop. Comment peut-on dire n’importe quoi sur quelqu’un sans payer en retour ? », s’est exclamé l’avocat de la première dame, joint par téléphone par iGFM.

Démentant le Réseau des jeunes marabouts citoyens selon lesquels la Première Dame aurait reçu 650 millions de francs CFA de l’homme d’affaire marocain Otama Benjeloun, Me Diouf a affirmé que l’épouse du chef de l’Etat n’a jamais reçu un sou. « Ce sont des mensonges. Elle n’a pas reçu un franc des Marocains. Et ceux qui soutiennent le contraire pour dire qu’elle a été corrompue dans le cadre des chantiers que les Marocains vont réaliser déchantent tout de suite », a relevé l’avocat faisant allusion à des architectes qui ont également accusé la Première Dame.

Me Diouf de soutenir que les ignorants ne savent « même pas ce que veut dire une fondation ». « Comment veulent-ils que vive une fondation ? Mais une fondation vit de dons, elle ne vit pas de subventions que lui donne l’Etat. Ces ignares qui sont allés voir la CREI ne savent même pas que ce n’est pas à la porte de la CREI qu’il faut frapper. Mme Sall n’est pas un agent de l’Etat, elle n’est pas membre du gouvernement comme ceux-là que l’on poursuit pour enrichissement illicite et corruption. Elle n’est pas complice comme un certain B… Elle ne reçoit aucun sou de l’Etat et elle n’a reçu aucun sou des Marocains. Je le dis et je persiste ».

Continuant sa diatribe, Me Diouf de relever que les poursuivis pour enrichissement illicite et leurs « complices » « jettent de bonne guerre » un pavé dans le jardin présidentiel parce que le moment « est devenu chaud pour eux ». « On est dans le fond du dossier, des choses vont être dites », affirme l’avocat qui se demande d’ailleurs où est passé l’argent des tableaux vendus à des millions de francs CFA par la fondation de l’ancienne Première Dame, Viviane Wade. « Sa fondation ne vivait-elle pas de dons ? », s’est interrogé Me Diouf, concluant que « tout ceci n’est que diversion ».

iGFM






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image