leral.net | S'informer en temps réel

Grève dans la Justice : Le Sytjust lâche du lest

Le combat mené par le Syndicat des travailleurs de la justice depuis des semaines pour le retrait du décret présidentiel menaçant la survie du Fonds commun des greffiers, commence à changer de forme.


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Juillet 2013 à 12:41 | | 1 commentaire(s)|

Grève dans la Justice : Le Sytjust lâche du lest
Déterminés au début de leur mouvement d’humeur à s’opposer à la limitation des frais des droits d’enregistrements civils et commerciaux pour l’attraction des investisseurs, selon les explications du ministre de la Justice, Aminata Touré, le Sytjuts a ainsi effectué plusieurs formes d’actions allant jusqu'au boycott des journées portes ouvertes de la Justice aux justiciables. Toujours, pour conserver ses avantages considérés comme des droits déjà acquis et face à l’intransigeance du gouvernement sur le plafonnement de ces frais de nantissement, les négociations entre les deux parties se sont prolongées jusqu’à hier. Le constat est que le Sytjust semble avoir changé de fusil d’épaule sur cette question. Selon les informations données par la Rsi, le secrétaire général du syndicat, Ousmane Diagne, a annoncé à la sortie de la rencontre avec la commission technique du gouvernement composée notamment des ministres de la Justice, de la Fonction publique et des Finances, que son syndicat a renoncé à la demande du retrait immédiat dudit décret. Il appelle désormais à sa « suspension » pour la tenue d’un dialogue serein.



1.Posté par kothie le 21/07/2013 00:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais pour qui se prennent-ils ces greffiers pour estimer que "leur fonds commun" est plus important que le développement du Sénégal. Au lieu de perdre du temps à negocier avec ces individus qui ne comprennent rien, foutez-les à la porte, faites assurer leur intérim par des gendarmes en attendant d'en former d'autres greffiers. Ce sont finalement que des bacheliers alors des licencies et des maîtrisards chômeurs, il y'en à la pelle dans ce pays.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image