leral.net | S'informer en temps réel

Grève des concessionnaires du nettoiement : Dakar envahie par les ordures

Le Consortium des concessionnaires du nettoiement ne parlent plus le même langage avec le patron de l’Entente Cadak-Car. Et pour manifester leur colère, ses membres ont tout bonnement décidé de ne plus ramasser les ordures dans toute la région de Dakar. Résultat des courses, Dakar est envahi par des tas d’immondices depuis samedi.


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Mai 2015 à 09:45 | | 3 commentaire(s)|

Grève des concessionnaires du nettoiement : Dakar envahie par les ordures
Depuis samedi, des tas d’ordures ménagères jonchent les rues de la Capitale. C’est dû au fait que le consortium des concessionnaires du nettoiement a décidé de ne plus s’occuper du ramassage parce qu’ils ne sont plus en phase avec l’Entente Cadak-Car. "Cette situation regrettable est la conséquence d’un profond désaccord avec Cadak-Car sur 3 points", a fait savoir le président du Consortium, Diop Sy, dans les colonnes du journal Le Populaire. Ces points de revendication tournent, selon M. Sy, autour des arriérés de paiement sur les prestations, du non- paiement de la Tva mais aussi du fait qu’aucune avancée n’est notée par rapport au contrat de partenariat public-privé concernant la loi n°2014-09 que le Consortium avait soumis aux autorités. Les membres du Consortium, en attendant de rencontrer le ministre de la Gouvernance locale, ce lundi, demandent à l’Etat de jouer le rôle d’arbitre dans cette affaire. "Nous attendons que l’Etat arbitre. Parce que, pour nous, les gens ne comprennent pas l’enjeu. L’enjeu, c’est que c’est un appel d’offres qui ne permet pas à un seul Sénégalais de gagner le moindre centime dans les ordures. Aucun Sénégalais, sauf un Sénégalais qui n’a jamais travaillé dans les ordures et qui a un partenaire étranger qui vient travailler avec lui, ne peut prétendre à ce marché. Cela veut dire qu’on préfère faire venir des étrangers pour leur donner un marché qui est entre les mains de Sénégalais. Et ça, nous ne l’accepterons pas".






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image