leral.net | S'informer en temps réel

Grève des enseignants : Abdou Latif Coulibaly demande à l'Etat d'ordonner le non-paiement des salaires...

Le Secrétaire général du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, exige des sanctions contre les enseignants grévistes. Il demande à l'Etat d'ordonner "le non-paiement des salaires pour tous ceux qui ont cessé de travailler depuis plus de deux mois".


Rédigé par leral.net le Mercredi 29 Avril 2015 à 10:27 | | 78 commentaire(s)|

Grève des enseignants : Abdou Latif Coulibaly demande à l'Etat d'ordonner le non-paiement des salaires...
"Les enseignants persistent dans leur attitude en exigeant du Gouvernement le paiement d'une indemnité de logement, équivalant à 100 mille francs, pour chacun d'entre eux. Cette allocation, une fois rapportée aux quatre-vingts et un mille (81 000) enseignants identifiés dans le fichier de paie des travailleurs de la Fonction publique, devrait coûter énormément d'argent à l'Etat. A date, l'Etat paie mensuellement cinq milliards de francs d'indemnités de logement, à raison de 60.000 francs par enseignant. Ce qui représente un total de soixante milliards par an. Les techniciens du ministère des Finances estiment qu'une augmentation à 100 mille FCfa porterait les sommes, globalement payées tous les ans à tous les bénéficiaires de cette indemnité, à 96 milliards de FCfa. L'Etat a surement raison de refuser de céder sur cette question. La sauvegarde des grands équilibres macro-économiques impose la position des autorités. Comme le dit le chef de l'Etat, ce sont les 120 mille fonctionnaires du pays qui consomment 750 milliards sur les 1500 milliards que produit annuellement le pays. Plus de douze millions de Sénégalais se contentent du reste, soit la moitié. Ces chiffres donnent à réfléchir et disqualifient à nos yeux la demande des syndicats d'enseignants. L'Etat s'est, jusqu'ici, montré ferme en refusant de céder, il devra davantage l'être en ordonnant le non-paiement des salaires pour tous ceux qui ont cessé de travailler depuis plus de deux mois", écrit Latif sur sa page Facebook.






Hebergeur d'image