leral.net | S'informer en temps réel

Grève des étudiants en géographie : les autorités refusent de revenir sur les délibérations de l'examen

L’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar ne reviendra pas sur les délibérations à l'issue desquelles des étudiants du département de géographie ne sont pas autorisés à s'inscrire en année de master, a annoncé lundi son recteur Saliou Ndiaye.


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Février 2013 à 16:46 | | 3 commentaire(s)|

Grève des étudiants en géographie : les autorités refusent de revenir sur les délibérations de l'examen
"On ne revient pas sur les délibérations, qui sont définitives. Avez-vous vu au Sénégal ou dans un autre pays du monde qu’on revienne sur [les délibérations d'un examen] ? Les textes ont été scrupuleusement respectés", a déclaré M. Ndiaye lors d’un point de presse.

Il a expliqué que lors d'une évaluation sur la base de l'ancien système des unités de valeur (UV), 316 étudiants en géographie de l'UCAD ont été "repêchés" pour avoir validé six des UV demandées. Ils obtiennent ainsi la licence.

Le recteur de l'UCAD affirme que si leurs camarades recalés demandent à s'inscrire en année de master, c'est parce qu'il y a eu de leur part "une incompréhension des textes" encadrant le fonctionnement du système LMD (Licence, master et doctorat) entré en vigueur dans leur faculté en 2010.

"On ne pourra pas les admettre en année de master alors qu’ils n’ont pas leur licence [...]. L’accès au master n’est plus automatique. Il est fait sur la base d’une sélection, à travers la réunion d’une commission", a-t-il expliqué.

Mercredi dernier, 25 étudiants recalés - sur les 316 - ont entamé une grève de la faim pour réclamer leur admission en année de master.

"Je suis allé voir ces étudiants en grève, en mettant plusieurs casquettes. Je suis allé les voir en tant que parent d'étudiant et éducateur, pour les faire revenir à la raison. Malgré toutes les démarches, ils sont restés sur leur position", a dit Saliou Ndiaye.

"Nous ne sommes pas dans une logique de confrontation. Il faut dialoguer. On veut imposer la force de l’argument et non l’argument de la force, pour résoudre le problème", a-t-il déclaré.

M. Ndiaye a ajouté : "Le constat est amer, mais ils sont jeunes et ont l’avenir devant eux. Donc, ils ne doivent pas mettre en péril leur vie. Nous allons mettre en place tout un arsenal pour préserver leur vie."

Le Doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines - dont est rattaché le département de géographie - Amadou Abdoul Sow a lancé un appel aux étudiants, afin qu'ils reviennent "à la raison". "Je n’ai jamais vu un étudiant faire la grève de la faim pour réclamer un passage en classe supérieure", a-t-il commenté.

APS



1.Posté par cheikh gueye le 25/02/2013 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Si les pères s’habituent à laisser faire

leurs enfants, si les enseignants tremblent

devant les élèves et préfèrent les flatter ,si

les fils ne tiennent plus compte de leurs

paroles, si les jeunes ne reconnaissent plus

au dessus d’eux l’autorité de rien ni de

personne, c’est là en toute beauté et en

toute jeunesse le début de la tyrannie »


PLATON ( - 428 à – 348 avant J C )


2.Posté par étudiante le 26/02/2013 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment du jamais vu au Sénégal. Commnet un Recteure L'UCAD peut tenir une conférence de presse pour s'expliquer sur le cas des étudiants nullards qui font la grève de la faim pour passer en classe supérieure.Les professeurs ne doivent pas céder au chantage ils n'ont qu'à s'immoler.Il ne faut pas qu'on assiste à une dégradation du système éducatif comme les lycées et collèges ou les nouvelles générations professurs(CUSEMS) ne pensent qu'à 'l'argent .L 'université UCAD a toujours été une référence et doit rester une réference surtout pour nous qui n'ayons pas les moyens d'aller étudier dans les grandes universités à l'étranger.DONC PAS DE CHANTAGE PAS DEGREVE DE LA FAIM POUR PASSER EN CLASSE SUPERIEURE.

Si jamais le recteur cède à ce chantage l'université formera des professeurs nullards comme ceux du CUSEMS et Bonjour les gréves ( indemnités du BFEm, du BAC, de déplacement; de IRD ....)

3.Posté par étudiante brillante le 27/02/2013 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces étudiants nullards font la honte du Sénégal. quand les étudiants en pharmacie redoublent avec une moyene de 9 /20 sans dire un mot parcequ' ils savent qu'ils n'ont pas bien travaillé .Maintenant ces étudiants nuulards en géographie font grève de faim pour passer en classe supérieur et rejoindre cette masse de professeurs nullards du CUSEMS qui revendiquent toute l' année scolaire des indemnités

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image