leral.net | S'informer en temps réel

Gris Bordeaux-Eumeu Sène : Pikine respire la confiance, Fass-Médina sonne la mobilisation !

A quelques heures du combat Eumeu Séne-Gris Bordeaux, c’est l’effervescence à Pikine, Fass et Médina, fiefs des deux lutteurs qui doivent s’affronter, ce dimanche 06 mars au stade Demba Diop de Dakar. Si du côté de Fass l’heure est à l’union autour du troisième « Tigre » pour sa première sortie, à Pikine c’est le vent de la confiance qui souffle


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Mars 2011 à 13:36 | | 0 commentaire(s)|

Gris Bordeaux-Eumeu Sène : Pikine respire la confiance, Fass-Médina sonne la mobilisation !
Quelques heures nous sépare du choc tant attendu Eumeu Séne-Gris Bordeaux, et la tension ne cesse de monter dans les quartiers respectifs des deux lutteurs qui doivent s’affronter pour la seconde fois.
A Fass, l’heure est à l’union sacrée autour du troisième « Tigre » pour sa première sortie depuis son intronisation, contrairement à Pikine où c’est une confiance totale qui règne.
Arrivé à Fass autour de 16 heures, l’ambiance est aux commentaires sur le combat tant attendu entre Eumeu Séne et Gris Bordeaux, ce dimanche 06 mars. Un des supporters rencontré du nom de Djily Ndiaye raconte : « depuis une semaine ce combat est le sujet de discussion de tous les grands places et lieux publics ici à Fass Delorme ».
Quelques mètres de là, Ibrahima Ba alias « Ibrahima bou Fass » adjoint du Secrétaire général de Fass, le sourire large, laisse entendre que « c’est l’effervescence à Fass depuis des jours ». Interpellé sur la question de savoir si tout Fass est derrière leur troisième « Tigre » Gris Bordeaux. Ce dernier réponds : « on a décidé de mettre les bouchées doubles. On va mobiliser plus d’une centaine de cars au jour J. Ce n’est pas le combat de Gris Bordeaux mais le combat de tout un fassois », lance-t-il. Parlant de l’issue du combat, confiant ce membre du bureau de l’écurie Fass déclare que « s’il y a bagarre, on va mettre KO Eumeu Séne. S’il y a lutte pure on va le terrasser de très belle manière ». A Médina, à la Rue 19 X 20 où une grande banderole du nom de Gris Bordeaux est attachée pour montrer son engouement à l’approche du combat. Assane Ndiaye, Président du fan club national de Gris Bordeaux qui habite non loin, nous renseigne qu’il est le premier à nouer le pagne d’Ibrahima Ndione plus connu sous le nom de Gris Bordeaux. « Je suis le premier à avoir noué son pagne. C’est moi qui l’ai amené à Fass ». Selon ce sexagénaire, ce combat est différent des autres et cela ne l’empêche pas d’avoir confiance en son lutteur. « Gris a une lourde tâche, mais n’empêche qu’on ne cherche que la victoire et rien que la victoire ».
Ibrahima Samaké un jeune teinturier plus fougueux lance, « on va battre Eumeu Séne. Dimanche inchAllah on aura une victoire claire et nette ».
A Pikine, le son de cloche de différent de celui de Fass et Médina. Arrivé à Pikine autour de 18 heures, ce sont les banderoles de soutien du fils de la ville qui vous accueillent. On peut noter différents groupes de jeunes et vieux, dont les seuls sujets de discussion portent uniquement sur le combat de dimanche.
Invité à rentrer dans la maison où habite le meilleur ami d’Eumeu Séne, celui qui lui noue son pagne, nulle présence de celui-ci. Sa petite sœur Néné Diagne a qui nous avons tendu notre dictaphone avec des tee-shirts à l’effigie d’Eumeu Séne, en mains, affiche un air de confiance et narre : « ce combat est un escalier pour nous. Et depuis une semaine, on se prépare pour le combat. C’est un combat derby car c’est entre Pikine et Fass ».
A Guinaw Rails, fief du lieutenant de Tyson, une de ses voisines du nom Oumou Sylla soutient : « on a confiance en notre lutteur. Tout le monde sera au combat surtout les filles car, Eumeu est l’ami des filles du fait qu’il est un grand taquin ».
Même son du cloche de la Vice-présidente du fan club « Basangue Bi », Mme. Niang qui affirme dans le salon de sa maison, en compagnie du trésorier dudit fan club avec des lots de tee-shirts sur la table : « on sait que notre lutteur est prêt, et on attend que le jour J pour terrasser notre adversaire et rentrer avec la victoire à Pikine ». Mass Diop un supporter fanatique, présent dans le salon clame sa confiance : « on attend le jour J pour confirmer. On prépare un autre pas celui-ci. Ce n’est pas une revanche pour nous, c’est juste un palier pour accéder au roi des arènes. Mais ce n’est pas notre combat »
Dans une salle de musculation où nous avons pénétré et où nous avons trouvé des lutteurs qui ont souhaité garder l’anonymat, renseignent, « on a travaillé sur tous les plans. On compte montrer les résultats à Gris Bordeaux. Et à notre adversaire, on lui demande de ne pas gâcher le combat. On lui demande de lutter ».
Et pour les marchands et commerçants du « marché syndicat » comme pour les motocyclistes (scooters), l’heure est à la mobilisation si on en croit Doudou Ndiaye : « le dimanche toutes les cantines et boutiques seront fermées, on sera tous au stade », avant que Sidy Diallo n’ajoute : « on prépare tous les scooters pour l’escorter jusqu’au stade »

nettali.net

Thiedo






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image