leral.net | S'informer en temps réel

Grogne contre la mensualisation des pensions de retraites : L'Ipres décante la situation

La grogne née de l’effectivité de la mensualisation des pensions de retraite, depuis le 14 décembre dernier, est en passe de devenir un vieux souvenir. Les retraités qui, non contents de ne percevoir que 50% de leurs émoluments bimestriels, ont improvisé des sit-in au niveau des sièges de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) de Dakar et de l’intérieur du pays, ont eu une séance d’explication avec les responsables de la structure. La Direction générale, qui a pris langue avec eux, a suspendu la mesure, d'après Sud Quotidien, jusqu’à nouvel ordre, parlant de malentendu.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Décembre 2015 à 12:03 | | 6 commentaire(s)|

Le directeur général de l’Ipres, qui souligne que tout est parti d’un malentendu, précise que la décision de mensualisation des pensions de retraite est toujours d’actualité (donc maintenue), malgré sa suspension jusqu’à nouvel ordre. Et Mamadou Sy Mbengue d’expliquer que le mouvement d’humeur des retraités vient de l’incompréhension née des contours de la mensualisation des pensions.

A travers ce mouvement d’humeur improvisé devant le siège de l’Ipres à Dakar et dans certaines localités de l’intérieur du pays comme Thiès, Ngaye Mékhé et Matam, etc., les retraités protestent contre cette décision de la tutelle qui a vu, selon eux, leurs pensions diminuer de moitié. A les en croire, ils sont restés deux mois sans percevoir leurs émoluments. Ce qui fait qu’en leur versant 50% de leurs dus, l’Ipres leur reste toujours à devoir un mois. Aussi, relèvent-ils qu’ils devraient, par principe, percevoir ce bimestre (novembre-décembre), considérant que la mensualisation ne devrait être appliquée qu’en janvier 2016. Les retraités, en plus du sit-in devant l’Ipres, menaçaient même, d'après le journal, de marcher sur le palais de la République pour se faire entendre. Mais les forces de l’ordre étaient là pour les en empêcher. Finalement, ils ont été reçus par les responsables de l’Ipres pour arrondir les angles.

Pour rappel, l’Ipres avait annoncé, début septembre dernier, sa décision de mensualiser le paiement des pensions pour compter de l’année 2016. « Au cours du dernier trimestre de cette année 2015, nous allons passer du bimestre à la mensualisation des pensions en faveur des retraités. Il s’agit, pour l’Ipres, de faire en sorte qu’avec le temps, le retraité puisse toucher, en un mois, ce qu’il percevait en deux mois », avait dit Mamadou Racine Sy, président du Conseil d’administration de l’Ipres, lors de la visite des sites de logements sociaux, le 2 septembre dernier. Selon M. Sy, cela « permettra aux retraités d’avoir un niveau de vie en adéquation avec l’inflation, de manière à augmenter leur pouvoir d’achat ». Dans un communiqué annonçant l’effectivité de la mesure, la Direction de l’Ipres avait précisé que les montants à percevoir seront égaux à 50% des pensions antérieurement payées par bimestre. Le paiement de la première échéance devrait correspondre à la pension du mois de janvier 2016 et allait débuter, le lundi 14 décembre 2015.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image