leral.net | S'informer en temps réel

Guéguerre entre Youssou Touré et Hamath Suzanne Camara : Les enseignants de l’Apr n’émettent plus sur le même réseau

Le Réseau des enseignants de l’Alliance pour la République (Apr) fait face à une crise sans précédent. Pour cause ? Hamath Suzanne Camara et ses camarades demandent la destitution de l’actuel coordonnateur, le Secrétaire d’Etat Youssou Touré.


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Mars 2016 à 09:41 | | 4 commentaire(s)|

Alors que l’idée d’un dialogue voire d’une concertation est agitée entre l’opposition et le pouvoir, certains militants de l’Alliance pour la République se regardent en chiens de faïence. En effet, hier, deux tendances du réseau des enseignants de l’Apr ont convoqué des Assemblées générales. Pour les enseignants regroupés au sein du réseau dirigé par Youssou Touré, leur organisation est légale. « Notre organisation est le réseau national dirigé par le coordonnateur Youssou Touré nommé par le président de la République Macky Sall. Elle sera reconnue jusqu’au jour où il démettra notre coordonnateur », a dit le coordonnateur départemental du réseau des enseignants de l’Apr de Ziguinchor. Mamadou Faye est d’avis que ceux qui s’évertuent à créer d’autres courants sont libres. « S’il y a d’autres courants manipulateurs ou d’autres activités dehors, ils doivent rendre compte au chef de l’Etat. les personnes qui créent des activités ailleurs ne le font pas pour Macky Sall ni pour l’avancement de l’Apr, mais pour leur propre compte », a déclaré M. Faye.

Mais pour le coordonnateur national adjoint du réseau qui a tenu son Assemblée générale dans la matinée d’hier, l’organisation, dirigée par Youssou Touré, n’a pas sa raison d’être. Hamath Suzanne Camara estime que le Secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation avait officiellement démissionné du réseau le 09 janvier dernier. « Avant de quitter le gouvernement et le parti, il avait quitté la tête du réseau et nous exigeons la confirmation de cette décision par Macky Sall et la nomination d’un nouveau coordonnateur national », a dit M. Camara.

Cependant, le principal concerné Youssou Touré a préféré s’éloigner de ces tiraillements. A la place du débat concernant les tendances dans son réseau, il a commenté le référendum. « Le Président Sall nous a instruit de ne pas entrer dans des débats de caniveaux », se braque-t-il. Pour lui, l’urgence est de prendre en charge les préoccupations des Sénégalais. « Il faut arrêter de verser dans les insultes et invectives qui ne grandissent pas leurs auteurs », clame-t-il.

Par ailleurs, les enseignants regroupés dans son réseau ont profité de leur Assemblée générale pour mettre sur pied une structure dénommée « Plate-forme Cap 2019 ». L’objectif, selon eux, est d’assurer la réélection du chef de l’Etat en 2019.

EnQuête






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image