leral.net | S'informer en temps réel

Guéguerre entre deux Apristes Abdoulaye Diouf Sarr et Pape Mael Diop : Les propriétaires des maisons sur le périmètre de l'aéroport en pâtissent

Ils sont légion, particulierment ceux qui n'y comprennent que dalle, à saluer cette démolition de maisons sur le périmètre de l'aéroport de Dakar. Mais ceux qui applaudissent cette "audace" et/ou "fermeté " des "demolisseurs "ne sont pas certainement au parfum de "cette guerre fratricide que se mène ces deux ténors de l'Apr " en l'occurrence Pape Mael Diop et Abdoulaye Diouf Sarr.


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Juin 2015 à 10:36 | | 8 commentaire(s)|

Guéguerre entre deux Apristes Abdoulaye Diouf Sarr et Pape Mael Diop : Les propriétaires des maisons sur le périmètre de l'aéroport en pâtissent
Si le premier nommé , pourtant cité parmi les pièces maîtresses de la démolition, a tenu à se démarquer par écrit de la déconstruction qui a fini d'eberluer par sa pugnacité, le second en tant que ministre de tutelle, a plutôt assumer la démolition qualifiée d' 'irrégulière".
Il nous revient que chacun des deux hiérarques du parti au pouvoir nourrit l'ambition secrète de présider aux destinées de l'Apr de Dakar. D'où leur guéguerre à fleurets mouchetes devenue, au fil du temps, frontale. Frontale parce que chacun prêche pour sa chapelle notamment par seconds couteaux interposés.
A preuve, nous avons pu glaner que Mael et Diouf Sarr comme on les surnomment, tire chacun la couverture sur lui. "Ils ont chacun leur propre camp chez les dignitaires Lebous comme auprès de leurs administrés" avons nous pu soutirer à une source de la place.
Seulement cette guéguerre de positionnement entre ces deux pontes de l'establishment , qui a prit date depuis les dernières joutes locales, peut avoir un effet boomerang. Autrement dit, "les populations qui peuvent en avoir ras le bol de leurs pratiques politico politiciennes, n'hésiteront pas à sanctionner l'Apr lors des élections". Qui se profilent à l'horizon.
Faudrait-il rappeler que les vrais électeurs ne militent dans aucun parti, ne sont pas intéressés par les réunions politiques et autres pratiques répréhensibles. Ces électeurs n'attendent que le jour J des élections pour passer à l'offensive: sanctionner.
Quoi qu'il en soit, ceux qui ont vu leurs maisons sur le périmètre de l'aéroport rasées ont fini de payer les pots cassés.
Quid de la réaction pour ne pas dire du mutisme du chef de l'État sur cette démolition survenue hier?
Nous avons appris que le Président Macky Sall actuellement à Séoul ne serait pas au courant de cette démolition.
Encore une fois gare à l'effet boomerang!






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image