leral.net | S'informer en temps réel

[Guest Editorial - Par Babacar Justin Ndiaye] Cheikh Tidiane Sy : Un retour contre-indiqué

Le Rubicon est une rivière rarement franchie en sens inverse. Avec le dernier remaniement qui tient plus du tangage gouvernemental que de rééquilibrage ministériel, ce phénomène rarissime a été observé. Cheikh Tidiane Sy qui a été au-delà du milieu du toboggan, a pu en redescendre. Retour spectaculaire et contre-indiqué qui empoussière l’horizon électoral (2012) de dangers. Et de quelle manière ? Bêtement.


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Mai 2011 à 13:22 | | 13 commentaire(s)|

[Guest Editorial - Par Babacar Justin Ndiaye] Cheikh Tidiane Sy : Un retour contre-indiqué
Il n’est point question d’ébrécher les prérogatives constitutionnellement limpides du chef de l’Etat. Lequel peut nommer toute personne dépositaire de sa confiance, à l’emploi civil ou militaire le plus élevé ; et singulièrement à la fonction éminemment politique de membre du gouvernement de la République. Ce qui est vecteur de réserves, ici, ce sont les conditions du départ et les circonstances du retour qui blessent l’orthodoxie républicaine – confiance perdue et retrouvée du Président, en cinq jours de coffrage (tels des ouvriers du bâtiment) réalisé par des médiateurs – puis apportent de l’eau au moulin des soupçons fâcheusement confortés par les idées et les arguments prêtés par les médias, aux stratèges du Parti libéral.

Une décision mieux inspirée aurait catapulté Maître Ousmane Ngom au département de la Justice, et ramené Cheikh Tidiane Sy au ministère de l’Intérieur. Puisqu’en politique, le bon choix rime avec le moins mauvais, l’homme « neuf » Ousmane Ngom aurait forcément bénéficié d’un état de grâce, avant de s’attaquer aux problèmes qu’il découvre et scrute sans œillères. Et si l’on y ajoute le côté rond, rondouillard et ondoyant de Me Ngom, on aura le cocktail de qualités dignes du meilleur démineur du 7e étage du building administratif.
Dans une pareille permutation, Cheikh Tidiane Sy aurait retrouvé une place qui lui est familière (la Place Washington) et l’avocat Ousmane Ngom aurait retrouvé une réalité qui lui est familière : l’univers des lois. Enfin, ma conviction est que Cheikh Tidiane Sy haut-fonctionnaire de l’ONU dans les Balkans, Représentant-résident des Nations Unies (mêmes fonctions que le Sud-Coréen patron de l’ONU CI à Abidjan) successivement au Burundi et en Centrafrique, n’a certainement pas – d’un point de vue strictement financier – la rage de rester ministre. A l’image de Moustapha Niasse, Ibrahima Fall et de Jacques Diouf, le ministre (repêché) de la Justice peut bien servir la nation, sans salaire.

Malheureusement, Les conseils tactiques ayant pris le dessus sur les considérations judicieuses, on plante, par le biais de ce réaménagement, le décor d’une crise en relation avec la présidentielle à venir. En laissant de marbre, une opinion publique totalement lasse d’attendre Godot, en l’occurrence, un chambardement ministériel plus en phase avec la demande sociale, que dis-je, l’urgence sociale. Plus grave, en taillant à Cheikh Tidiane Sy, les habits d’un « homme-clé » du dispositif de Wade, on fait le lit des périls post électoraux, pour deux raisons ou deux déraisons. Une : si la candidature de Wade est reçue au Conseil Constitutionnel, on y verra la main de Cheikh Tidiane Sy. Deux : si les juridictions appropriées (Cour d’Appel et Conseil Constitutionnel) officialisent successivement la victoire du candidat du Pds, on y décèlera les interférences du Garde des Sceaux démissionnaire puis repêché, cinq jours après.

Faut-il rappeler et répéter aux stratèges du Palais et du Pds, qu’en démocratie, un homme-clé est un homme pourvu de base électorale. A l’instar des ministres Oumar Sarr, Aida Mbodj, Bécaye Diop, Abdoulaye Baldé, Habib Sy etc. Aux antipodes de Cheikh Tidiane Sy, Awa Ndiaye et Innocence Ntap. Sauf, si l’on suggère que CTS détient les clés de la victoire aux forceps.

On est en face d’un granit d’hérésie et de danger qui dérive du déficit de lumière et de tact politiques. Et meuble le crépuscule normal du leadership de Wade. Que Dieu garde le Sénégal !

Babacar Justin NDIAYE



1.Posté par louz le 12/05/2011 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est de la pure fumisterie de la part d'un éditorialiste.que dis je c'est des balivernes.Justin il faut revoir ta copie!!!!!

2.Posté par jamp le 12/05/2011 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JE REGRETTTTTTTTTTTTTTTTTEEEEEEEEE BECAYE DIOP N'A PAS LA TAILLE ELECTORALE DE OUMAR SARR BECAYE A DU SON SALUT A LA DIVISION DE LOPPOSITION A KOLDA FAITES LE TOTAL DES VOIX ET VOUS VERREZ QU IL EST MINORITAIIIIIIIRRRRRREEEEE

3.Posté par acd le 12/05/2011 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lumu waxx, j'ai rien compris!

4.Posté par ngoye le 12/05/2011 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si Wade ou son entourage savait tendre l'oreille, voilà quelqu'un qui vous dit que quelque soit le résultat des élections vous serez toujours perdant avec C.T.Sy . Ce dernier n'a aucune base dans sa locatilité alors qu'est ce qu'il peut apporter à Wade si ce n'est une victoire aux "forceps". Alors débarrassez vous de ce monsieur avant les élections et mettez à sa place un homme de moralité moins douteuse pour que la victoire soit belle. Toutefois si vous estimez que tous les moyens sont bons alors il est l'homme de la situation mais à coup sûr vous sonneriez la fin de notre démocratie.

5.Posté par sophie le 12/05/2011 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dagana commune ya que 7000 votans et le département de dagana environ 90 000 votants le poids electoral est faible c'est normal avectous les moyens a sa disponibilité que sarr gagne sa ville toutefois apres sa perte de mbane et rosso ya une menace au walo apres le scandale politico sexuel qui a irrité toute la nation

6.Posté par waw le 12/05/2011 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Justin Ndiaye est un politologue très objectif et impartial dans ses analyses. Mais, il ne doit pas oublier que truquer des elections dans le Senegal d'aujourd'hui, n'est plus possible comme dans les années '90.On tire sur le regime de tous les cotes, dans de telles conditions, laisser partir un ministre comme CTS, est psychologiquement dangereux.

7.Posté par Mr looooo le 12/05/2011 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ماشاء الله ياأستاذ نجاي, كم نحن مشتاقين لتحليلاتك القيمة, وشكرا

8.Posté par Sunugal le 12/05/2011 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour cette reflexion Justin. Qu'ALLH garde le Sénégal

9.Posté par alassane ba le 12/05/2011 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous vous remercions de nous avoir édifier et nous remercions a tous les journalistes par le biais de BABACAR JUSTIN NDIAYE qui ont lucrativement de prendre toujours position aux différentes questions qui hante le pays.

10.Posté par samba le 12/05/2011 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le pb avec nos intellectuels c'est qu'ils ne peuvent pas accepter de ne pas avoir d'inspiration... or c'est une situation tres normale. il faut l'accepter...et attendre que la bienheureuse inspiration revienne...

11.Posté par douto President du GIE le NIANI le 12/05/2011 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OPACITE DES MARCHES A L’HOPITAL REGIONAL DE TAMBACOUNDA

LETTRE OUVERTE AU DIRECTEUR DE L’ARMTP

Déciment l’habitude est une seconde nature car, pour la seconde année consécutive ; les marchés de nettoiement et de gardiennage sont gérer dans la plus grande opacité a L’HOPITAL REGIONAL DE TAMBACOUNDA. Certes l’actuel Directeur est un nouveau venu ; mais l’administration est une continuité.
En 2010 ; le non respect des procédures d’octroi des marchés avait fait qu’un GIE avait saisi l’ARMPT pour vice de forme, et cela lui avait donné raison car il y eu pour conséquence l’annulation du marché du nettoiement et du gardiennage de l’hôpital régional de Tambacounda.

Mais à notre grande surprise aucun appel d’offres ne fut relancé après et pourtant les GIE bénéficiaires de ces dits marchés ont vu leur personnel de gardiennage et de nettoiement maintenus. Alors des questions sont restées sans réponse à savoir :

 Qui est ce qui maintient le personnel des GIE dont leur marché a été annulé
 Au nom de quelle structure émarge t-il dans les cahiers de gestion de l’hôpital en 2010 et ensuite au premier semestre 2011
 Pourquoi l’appel d’offres lancé au journal officiel depuis février 2011 est resté sans suite
 le Gestionnaire et le Directeur de l’hôpital maintiennent t-ils exprès cette opacité pour détourner les fonds qui s’élèvent à des MILLIONS DE FRANCS A LEUR SEUL PROFIT alors que l’ayant droit voit son gagne pain lui passer sous le nez.

Quant à nous ; en tant que GIE natif de la région, nous saisirons officiellement le Directeur de l’ARMPT pour que ces pratiques soient dévoilées au grand jour et ces échantillons de gens apprennent à respecter le minimum, sans piétiner les droits du goorgorlu.
Mais au demeurant ; à partir de la semaine prochaine nous vous donnerons plus de détails sur ces marchés de l’hôpital de Tambacounda avec chiffres à l’appui à moins que le Directeur et son Gestionnaire rectifient le tire.
En tout cas notre réaction est tributaire de la capacité de réaction du directeur et de son gestionnaire.

GIE LE NIANI OULY Quartier LIBERTE

ET DES TENEBRES NAQUIT LA LUMIERE



12.Posté par seydina le 14/05/2011 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEUX TERRAIN DE 300 M² CHACUNE A VENDRE DANS LA NOUVELLE COMMUNE DE SENDOU

PRIX 2 000 000 FCFA TEL : 77 941 34 44

13.Posté par mane le 22/05/2011 02:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le style est lourd mon cher justin. Venez-en au fait et trève de fioritures.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image