leral.net | S'informer en temps réel

Guinaw Rail : Voulant éviter un déshonneur à sa famille, A. Nd. étrangle son nouveau-né

Une domestique est dans les liens de la détention au commissariat d'arrondissement de Guinaw Rail. Elle a avoué devant les limiers avoir tué son nouveau-né de sexe féminin par étranglement.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Août 2015 à 13:30 | | 1 commentaire(s)|

Guinaw Rail : Voulant éviter un déshonneur à sa famille, A. Nd. étrangle son nouveau-né
Tomber enceinte étant célibataire et endurer que la société impute à sa mémoire d'avoir mal soutenu l'honneur de sa famille n'est pas chose facile. C'est ce qui est arrivée à A. Nd. Domestique de son état, cette demoiselle célibataire a contracté une grossesse suite à une relation avec un certain J. W. Nd. Selon nos confrères de EnQuête, la demoiselle a avouer avoir tué son nouveau-né, par étranglement, durant la nuit du 17 au 18 août vers les coup de 4 heures du matin. Après avoir commis son crime, elle s'est présentée à la famille de son partenaire pour leur annoncer qu'elle a eu un bébé avec leur fils mais qu'il est décédé en venant au monde. Très vigilante, la famille du garçon décide de l'amener à l’hôpital de Pikine. Mais les médecins de la localité ont exigé de la domestique qu'elle aille à la police pour faire une déclaration. Sans arrière-pensée, la A. Nd. s'est rendue au commissariat de Pikine. Devant son comportement bizarre, les limiers ont demandé une autopsie par les services de l’hôpital de Grand Yoff. Et les résultats sont sans appels, le nouveau-né a perdu la vie par asphyxie. Arrêtée et consciente des preuves accablantes, A. Nd. passe aux aveux. Selon toujours le journal, la jeune dame a soutenu avoir tué son bébé par étranglement pour éviter d’être la risée de sa famille. Aux dernières nouvelles, âgée de 26 ans, la domestique sera remise au procureur du département de Pikine pour les délits d'infanticide volontaire.






Hebergeur d'image