Leral.net | S'informer en temps réel



Guinée : 5 personnes tuées dans des violences par les forces de l'ordre

le 6 Août 2012 à 15:31 | Lu 902 fois

CONAKRY - Des forces de sécurité guinéennes ont ouvert le feu sur des villageois dans le sud-est de la Guinée qui protestaient contre la politique de recrutement de la société minière brésilienne Vale, tuant cinq personnes, ont indiqué des responsables guinéens.


Guinée : 5 personnes tuées dans des violences par les forces de l'ordre
Les forces de l'ordre ont tué (dans la nuit de vendredi à samedi) cinq villageois de la localité de Zogota près de N'zérékoré (1000 km au sud-est de Conakry), a déclaré Me Labilé Michel Sonomou, président de la section guinéenne de Avocats sans frontière (ASF).

Cette information a été confirmée à l'AFP par l'opposant et ancien Premier ministre Jean-Marie Doré, ainsi que par une source policière qui a déclaré sous couvert d'anonymat: Oui, je confirme qu'il y a eu au moins 5 morts, tués par des militaires qui ont tiré à balles réelles.

De son côté, le ministre de l'Intérieur Alhassane Conde a déclaré qu'il ne pouvait pas confirmer les morts. Je sais qu'il y a des violences à Zogota mais, à ma connaissance, il n'y pas eu de morts, a-t-il déclaré à l'AFP.

Les violences ont commencé mercredi à Zogota lorsque des villageois ont saccagé des installations de la société Vale qui exploite une mine de fer du Mont Simandou (extrême est du pays), pour protester, selon eux, contre la violation d'une convention signée entre les villageois et la société.

Selon les villageois, cette convention prévoit que toutes les sociétés minières qui s'installent dans le pays doivent privilégier les autochtones dans le choix du recrutement de manoeuvres. Zogota est habitée par les ethnies Guerzé et Tomas.

Toutes les installations de la société brésilienne ont été vandalisées par les villageois qui protestaient contre le recrutement de manoeuvres parmi les autres ethnies du pays excluant les autochtones, a expliqué un responsable municipal de la ville joint par téléphone depuis Conakry.

M. Sonomou a ajouté qu'une délégation gouvernementale s'est rendue vendredi sur le site de la société Vale où des forces de l'ordre sont arrivées peu après 23 heures (locales et GMT) dans le village pour procéder à des arrestations .

Et c'est alors que les villageois aussi se sont mobilisés et ont tenté de résister aux assauts des forces de l'ordre qui ont tiré à vue, tuant 5 personnes en blessant des dizaines d'autres, a-t-il ajouté.

Les blessés ont fuit le village pour se réfugier en brousse, a ajouté M. Sonomou.

Dotée de ressources naturelles considérables, la Guinée est un des principaux exportateurs de bauxite au monde, minerai d'où est extrait l'aluminium. Selon certaines estimations, le pays recèle, à lui seul, plus du quart des réserves mondiales de bauxite.

La Guinée est aussi une mosaïque composée d'une trentaine d'ethnies dont les principales sont les Malinké, les Peul, les Soussou et les Guerzé.

Les tensions entre les ethnies sont vives, en particulier entre Peul et Malinké. Des violences ont notamment eu lieu à l'occasion d'élections. Ce fut le cas lors de la présidentielle de 2010, remportée par Alpha Condé, un Malinké, face à Cellou Dalein Diallo, un Peul.


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage