Leral.net | S'informer en temps réel



Guinée : Dialogue de sourds entre pouvoir et opposition

le 21 Mai 2015 à 11:08 | Lu 328 fois

Guinée : Dialogue de sourds entre pouvoir et opposition

Avant que la nuit ne tombe et plonge la capitale dans le noir, tant l’électricité est rare et les délestages fréquents, de jeunes militants ont pris l’habitude de parader à bord de camionnettes décorées pour l’occasion. Sur les toits, des haut-parleurs crachent les derniers tubes d’Abidjan et de Lagos, entrecoupés d’appels à la réélection d’Alpha Condé qui brigue un deuxième mandat lors de la présidentielle du 11 octobre.

Un peu partout dans les rues défoncées de la presqu’île de Kaloum, ce centre-ville où se côtoient palais présidentiel, ministères, sièges d’entreprises et habitations indigentes, trônent des banderoles sur lesquelles sont inscrits des slogans éprouvés dans les pays voisins.« Y’a pas match » ou « Un coup KO » empruntés aux partisans de Laurent Gbagbo qui croyaient en une victoire au premier tour en 2010, ou encore « Après lui, c’est lui », formule inspirée de la dernière campagne d’Ernest Bai Koroma. « After U na U » (« Après toi, c’est toi »), scandaient les partisans de l’actuel président de Sierra Leone.

La politique de la rue

Dans leurs camionnettes, les prosélytes ambulants s’activent gaiement. Ils vantent les mérites d’Alpha Condé censé ramener de l’électricité en continu dans la ville grâce au barrage hydroélectrique de Kaléta, à quelque 120 km de là, et dont la mise en service est imminente. Mais les militants suscitent l’indifférence des badauds qui survivent dans la capitale minée par une crise économique renforcée par l’épidémie d’Ebola et qui ne voient pas les retombées concrètes des actions de ce président.

Plus au nord, dans la commune de Ratoma, où se trouvent notamment les quartiers déshérités de l’« Axe », dépourvus d’infrastructures et négligés par l’Etat central, Alpha Condé et le RPG sont abhorrés par la majorité des habitants. Les caravanes du RPG ne s’aventurent pas dans ce fief de l’opposition qui plébiscite l’ancien premier ministre de Lansana Conté, Cellou Dalein Diallo.
lemonde.fr



Plus de Télé
< >