Leral.net | S'informer en temps réel



Guinée : le chef de la junte a quitté le Maroc pour le Burkina

Rédigé par Modou Pous Pous le 12 Janvier 2010 à 23:54 | Lu 1141 fois

OUAGADOUGOU — Le chef de la junte en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara, hospitalisé au Maroc après une tentative d'assassinat le 3 décembre, a quitté mardi soir Rabat pour le Burkina Faso, a-t-on appris à Ouagadougou de source proche de la présidence burkinabè.


Guinée : le chef de la junte a quitté le Maroc pour le Burkina
"Il a quitté le Maroc et il vient à Ouagadougou. Nous l'attendons", a indiqué à l'AFP cette source, sans plus de précisions. Une autre source a fait savoir qu'il était parti du Maroc "vers 18H00 GMT" et devait donc arriver en milieu de soirée.

Aucune information n'était pour le moment disponible sur son état de santé. Depuis la tentative d'assassinat, il n'a fait aucun discours ni apparition publique.

Le capitaine Moussa Dadis Camara était soigné depuis le 4 décembre dans une clinique de Rabat après avoir été grièvement blessé à la tête par balle par son propre aide de camp au cours d'une dispute dans un camp militaire de Conakry.

Il avait été transporté de Guinée au Maroc à bord d'un avion du Burkina. Le président burkinabè Blaise Compaoré est médiateur dans la crise guinéenne.

Dans un discours à Conakry le 6 janvier, le chef par intérim de la junte, le général Sékouba Konaté, avait affirmé que la vie du capitaine Camara n'était "pas en danger".

"Je me suis rendu auprès du capitaine Moussa Dadis Camara pour lui exprimer, en tant que collaborateur et frère d'armes, mes voeux de prompt rétablissement", avait déclaré le général Konaté, de retour d'un séjour au Maroc.

"Sa vie n'est pas en danger, mais il faut du temps, de la patience et un suivi médical pendant un certain temps pour qu'il se rétablisse totalement", avait-il ajouté.

"C'est l'occasion de remercier le roi Mohamed VI qui l'a accueilli à bras ouverts" ainsi que les présidents sénégalais Abdoulaye Wade et burkinabè Blaise Compaoré pour leur aide, avait poursuivi le général Konaté.

"Ma visite à Rabat a été aussi l'occasion de m'entretenir avec le capitaine Moussa Dadis Camara, dans la confiance et la franchise et sans tabou, des attentes et espoirs que nous souhaitons tous pour notre pays", avait ajouté le général, également ministre de la Défense.

Dans ce discours, le général Konaté avait annoncé que le Premier ministre de la transition serait "issu de l'opposition" et "désigné par elle-même", dans un geste d'"apaisement", afin de sortir le pays de la crise dans lequel il est plongé depuis le coup d'Etat du 23 décembre 2008.