leral.net | S'informer en temps réel

Guy Stéphan, la réussite à l’ombre

Dakar, 8 juil (APS) - Contrairement au Sénégal où il a été limogé sans atteindre ses objectifs (éliminé en quart de finale de la CAN 2004 et élimination de la coupe du monde 2006), Guy Stephan, ancien sélectionneur national, continue à briller dans sa position de numéro 2, notamment avec Didier Deschamps, qu’il a suivi de l’Olympique de Marseille (2009-2012) à l’équipe de France.


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Juillet 2014 à 22:31 | | 1 commentaire(s)|

Guy Stéphan, la réussite à l’ombre
Recruté au retour du bon parcours à la Coupe du monde 2002 et de la décision de Bruno Metsu d’aller monnayer son nouveau statut dans les richissimes émirats du Golfe arabique, le technicien français n’avait pas réussi à aider le Sénégal et son football à grandir.

L’ancien adjoint de Roger Lemerre, champion d’Europe en 2000, est comme taillé à une position de numéro 2 où il semble trouver son bonheur depuis sa décision de s’engager dans le métier d’entraîneur.

En position de numéro 1, Stephan qui a obtenu tous les diplômes possibles d’entraîneur, a eu du mal à se faire un palmarès aussi bien à Lyon (1996-1997) qu’à Bordeaux (1997), les grosses écuries françaises qu’il a eu à diriger en France.

Mais en tant qu’adjoint de Deschamps à l’OM notamment, il a remporté la coupe de la ligue à trois reprises (2010, 2011 et 2012) et a été champion de France.

Avec Jean Tigana à Besiktas (Turquie), il a remporté la coupe de Turquie à deux reprises, en 2005 et en 2006.

S’il a été éliminé dès le premier tour de la coupe du monde 2002 avec Lemerre qu’il a accompagné au titre de champion d’Europe en 2000, actuellement sous le magistère de Didier Deschamps, il est en train de vivre une nouvelle aventure avec les Bleus qui ont laissé une belle empreinte à la coupe du monde 2014.

Eliminés en quart de finale de la coupe du monde par l’Allemagne, les Bleus ont laissé l’impression d’être sur la bonne voie en perspective de l’Euro 2016 prévu en France.

Loin de l’effervescence médiatique et de la gloire laissées à Didier Deschamps, Guy Stephan continue à faire son job, lui qui a été formateur pendant longtemps à la Direction technique nationale de la Fédération française de football (FFF).

L’ancien attaquant qui a écourté sa carrière de footballeur à cause d’un grave accident de la circulation, en véritable homme de l’ombre, est en train de mener sa barque à bon port et de viser à 57 ans une nouvelle consécration après celle de 2000.


SD/ASG






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image