leral.net | S'informer en temps réel

HCCT : Tanor Dieng pourrait bénéficier de 500 millions de fonds politiques, selon Hélène Tine


Rédigé par leral.net le Dimanche 23 Octobre 2016 à 22:27 | | 8 commentaire(s)|

Hélène Tine n'a pas changé d'appréciation par rapport au HCCT qu'elle conçoit comme une institution budgétivore sans aucune utilité pour le Sénégal surtout avec cette conjoncture économique difficile.
Hélène Tine n'a pas changé d'appréciation par rapport au HCCT qu'elle conçoit comme une institution budgétivore sans aucune utilité pour le Sénégal surtout avec cette conjoncture économique difficile.
 Ousmane Tanor Dieng, qui vient fraîchement d’être nommé par Macky Sall, président du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT)) pourrait hériter de 500 millions de Francs CFA comme fonds politiques comme l’a révélé Hélène Tine dimanche.

«Le HCCT, je l’ai déjà dit lors de la campagne du référendum. C’est juste une institution mise sur les fonts baptismaux pour caser une clientèle politique. C’est juste un sénat avec un autre nom et on va y injecter des milliards pour une institution qui n’a aucune utilité pour le Sénégal. Lors des assises nationales, on avait préconisé d’abord de supprimer le Conseil économique et environnemental avant de mettre ensuite sur pied d’autres institutions comme le HCCT. Et dans le budget qu’on voit voter à l’Assemblée nationale ces prochains jours, on a réservé au HCCT 6,5 milliards FCFA et 500 millions serviront de fonds politique au Président de cette institution. Ce n’est vraiment pas opportun avec la conjoncture économique actuelle, il n’est pas sérieux de prendre 6,5 milliards FCFA à une telle institution », a révélé Hélène Tine au micro de Maodo Faye dans l’émission Diano Bi sur les ondes de Sud FM.

C’est vendredi dernier que le Président de la République avait pris le le décret n° 2016 – 1641, portant nomination du Président du Haut Conseil des collectivités territoriales, en la personne de Monsieur Ousmane Tanor Dieng.

Après l'élection au suffrage universelle indirect des 80 membres et la nomination, par ses soins, des 70 autres membres, le Président de la République entend matérialiser ainsi la volonté du Peuple Sénégalais, exprimée à l'occasion du référendum du 20 mars 2016, de raffermissement de l’architecture institutionnelle du Sénégal en favorisant une participation plus active des collectivités territoriales dans la définition et la mise en œuvre des politiques publiques.
 
En effet, dans le cadre des missions qui lui sont dévolues et grâce à la diversité des profils qui le composent, le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCTT) confère plus de pouvoir aux populations à la base à travers leurs élus et d'autres acteurs désignés pour leur compétence par le Président de la République.
 
Massène DIOP Leral.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image