leral.net | S'informer en temps réel

HOMICIDE INVOLONTAIRE : Un camion chargé de sable écrase un des enfants accrochés à l'aile

Dans la banlieue et autres quartiers populaires, il n'est pas rare de voir des bambins s'accrocher à l'arrière ou à l'aile d'un camion. Un jeu très dangereux qui a coûté la vie au jeune Issa Ndoye qui a été écrasé par le camion de sable qui venait de quitter Yeumbeul. Jugé hier, le chauffeur a écopé d’une peine d'avertissement de 6 mois.


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Septembre 2011 à 02:50 | | 2 commentaire(s)|

HOMICIDE INVOLONTAIRE : Un camion chargé de sable écrase un des enfants accrochés à l'aile
En s'accrochant avec ses amis, aussi bien à l’arrière qu’à l'aile du camion de sable qui était stationné dans leur quartier, le jeune Issa Ndoye était certainement loin de se douter qu'il allait y laisser la vie. Un genre de comportement que la plupart des enfants issus des quartiers populaires prennent pour un jeu, mais qui, à la limite, frise le suicide. La preuve en est que, c'est ce comportement que d'aucuns assimilent à de l'indiscipline qui a coûté la vie à cet enfant, ouvrant d'un autre côté les portes de la citadelle du silence au chauffeur Ndiaga Ndiaye.
Né en 1987, ce dernier qui a eu son permis en 2009 a été jugé, hier, devant le tribunal des flagrants délits pour homicide involontaire. Interrogé sur le déroulement des faits qui lui valent une comparution à la barre, le mis en cause a signalé que le jour des faits, il était à Yeumbeul pour le chargement de son véhicule. Ne se doutant pas que les enfants du coin s'étaient accrochés à l'arrière et à l’aile du camion, il s'était confortablement installé sur son siège avant de mettre en marche le véhicule et d'appuyer sur l'accélérateur. Revivant difficilement la scène, qui a été du moins très horrible, le mis en cause a signalé qu'il avait seulement entamé quelques mètres de course, lorsqu'il a entendu derrière lui des cris.
En effet, c'est après avoir jeté un coup d'oeil sur le rétroviseur qu'il a su que les gens s'adressaient à lui et lui intimer l'ordre de mobiliser son véhicule. Soutenant que son sang ne fit qu'un tour lorsqu'on lui a signalé qu'il avait écrasé un enfant, le chauffeur soutient ; que c'est quelque temps après que l'un des amis de la victime lui a avoué qu'ils étaient tous accrochés à l'arrière du camion. Ce qui fait que la victime, qui était accrochée à l'aile gauche et qui est tombée à un certain moment, a été écrasée par la roue arrière du véhicule. Si le jeune garçon est mort sur le coup, le chauffeur lui a été conduit sous bonne escorte à la police.
Lors de son procès d'hier, le procureur de la République qui n'a pas raté l'occasion de le savonner a finalement requis l'application de la loi, là, où l'avocat de la défense a plaidé la bienveillance de la loi.
À l’issue de son délibéré, le tribunal a retenu la culpabilité du chauffeur Ndiaga Ndiaye, avant de le condamner à une peine d'avertissement de 6 mois.
Mansoura Fall (Stagiaire)
Le Populaire



1.Posté par franche le 28/09/2011 04:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il falai le relaxer tou simplemen.il na rien fai.si lenfan etai devan lui la je serai dakor.kome la si bien di le c de lindiscipline pur et simple et je ne diari pa des enfants mai plutot des paren parsk khale khamou dara.il reste devan leur porte a regarder les enfants courir et grimper sur les voitures sans leur dir un mots.

yal YALLA woyafal souff si kawame.mais oci gspr ke sa sera un avertissemen pour les parents

2.Posté par mane le 29/09/2011 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franche, tu as parfaitement raison. Notre justice me fait pitié !! Comment un procureur de la république peut sermonner un chauffeur qui a a écrasé un enfant qui s'est glissé, à son insu à l'arrière de son camion. Est ce que le code de la route stipule que l'on doit minutieusement fouiller et controler son véhicule avant de démarrer?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image