leral.net | S'informer en temps réel

Habib Sy : "Je peux présenter une candidature indépendante si Karim n'est pas libéré"

L’ancien directeur de Cabinet du Président Wade s'est exprimé, dans un entretien téléphonique avec nos confrères de L'As, sur la situation interne du Parti démocratique sénégalais. Sur le plan B du Pds, Habib Sy estime qu'il faut que la formation libérale évite de s’orienter vers le fait de ne pas avoir de candidat à présenter en 2017, même s’il faut se battre pour la libération "du prisonnier politique Karim Wade".


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Août 2015 à 13:31 | | 3 commentaire(s)|

Habib Sy : "Je peux présenter une candidature indépendante si Karim n'est pas libéré"
« Jusqu’à présent, il n’ y a aucune volonté du pouvoir de libérer Karim Wade injustement détenu. J’étais à la marche pour la libération de Karim la semaine dernière, nous avons reçu des grenades lacrymogènes. Le Pds manque de stratégie pour faire libérer Karim Wade. On se bat tous pour la libération de Karim, mais il faut qu’on se prépare pour 2017 », soutient Habib Sy. Poursuivant, il indique : « Si Karim n’est pas libéré jusqu’en 2017, n’importe qui dans le parti, qui présentera une candidature indépendante, sera le plan B du Pds car les militants ne resteront pas les bras croisés si le parti n’a pas de candidat. J’ai supporté la candidature de Karim Wade, mais je peux présenter une candidature indépendante s’il n’est pas libéré et même s’il est libéré et je pense qu’il y aura des candidatures indépendantes dans le parti ».

Par rapport à la stratégie de reconquête du pouvoir que doit adopter le Pds, il invite ses camarades à faire la mue du parti qui n’a plus d’énergie. « Mon parti n’a plus l’énergie nécessaire pour mener les combats. C’est un parti épuisé par 26 ans de lutte âpre dans l’opposition, 12 ans d’intenses activités au pouvoir pour présenter un bilan. Le Pds doit changer de nom d’abord, mettre de nouveaux habits pour se rendre plus attractif et susciter l’intérêt des populations. On ne peut pas perdre le pouvoir en 2012 et revenir comme ça. On l’a vu en France, les partis changent de nom pour être plus attractifs », théorise Habib Sy. Cependant, il tient à rappeler qu’en dépit de cette position, il n’est pas du camp des réformateurs de Modou Diagne Fada et compagnie car même s’il a toujours appelé à restructurer le Pds, il a une approche différente de celle des réformateurs.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image