leral.net | S'informer en temps réel

Habib Thiam, ancien Premier ministre : Oui, je vote oui

Lorsque le président Macky Sall a annoncé la nécessité de modifier, par référendum, certains articles de notre constitution, afin de consolider la démocratie sénégalaise, des juristes sénégalais de tous bords ont immédiatement pris la plume, soit pour approuver les propositions faites par le président Macky Sall, soit pour les vouer aux gémonies.


Rédigé par leral.net le Mercredi 2 Mars 2016 à 03:23 | | 35 commentaire(s)|

Habib Thiam, ancien Premier ministre : Oui, je vote oui
Nos juristes, certains spécialistes de droit privé, d’autres de droit public et même d’économie, ont trouvé matière pour critiquer le président Macky Sall, ou même proférer des insultes de bas niveau, indignes de responsables prétendant vouloir diriger notre pays.
Cependant, le combat entre juristes, ou ceux qui prétendent l’être, n’a rien de nouveau. L’Histoire de l’humanité offre de multiples exemples de ce combat. On a même parlé de gouvernement des juges.
A bien examiner les thèses des uns et des autres, on constate qu’ils ne sont unis que par une préoccupation : Faire que le président Macky Sall, élu démocratiquement par le peuple sénégalais, ne soit plus le président de notre pays, et que cela se fasse le plus rapidement. Ote-toi de là pour que je puisse prendre ta place à n’importe quel prix. Ceux-là veulent tenter, une fois de plus, leur chance d’être élus, quitte à déstabiliser notre pays.

Alors que faire ?
Notre pays, le Sénégal a aujourd’hui d’autres combats à mener :
1°) Assurer le bien-être de la population grâce au développement du monde rural. Les résultats magnifiques de l’actuelle campagne agricole (agriculture, élevage, pêche, etc.), montre que c’est possible ;

2°) Développer les Pme, le tourisme et l’artisanat ;

3°) Assurer un niveau de santé appréciable : notre corps médical est de grande qualité et cela est possible grâce à la mise en place d’un plateau médical de grande classe comme au Maroc. Le combat contre Ebola en est une preuve évidente ;

4°) Créer un enseignement remarquable à tous les stades, depuis le primaire jusqu’à l’université en donnant une place particulière à l’Enseignement technique et au Sport ;

5°) Avec nos découvertes de pétrole, de gaz, avec l’énergie solaire, nous pourrions financer tous ces projets et bien d’autres.

Tous ces projets pourraient assurer à notre pays, un rythme de développement inimaginable. Les autres dispositions prévues par le président Macky Sall sont dans l’intérêt de notre pays.

Habib Thiam






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image