leral.net | S'informer en temps réel

Halte aux magouilles ! Le PDS ne vous appartient pas...


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Avril 2015 à 22:18 | | 0 commentaire(s)|

Halte aux magouilles ! Le PDS ne vous appartient pas...
La contribution de Me Fall parue dans la presse s’inscrit dans une stratégie savamment orchestrée pour défendre en cagoule des intérêts bassement partisans.

Je voudrais rappeler à Me Fall que le sentiment le mieux partagé aujourd’hui chez les militants du Parti démocratique sénégalais (Pds), est que le parti ne se bat pas suffisamment malgré sa posture de principale force de l’opposition victime de toutes sortes d’atteintes et d’humiliations depuis l’avènement de cette deuxième alternance parce que justement la politique du statu quo actuellement poursuivie à échoue et continuera d’échouer.

Le parti refuse de se battre et la raison est à chercher dans la complaisance de la direction provisoire actuelle au statu quo qui leur assure une survie politique et des prébendes.

Les militants refusent de continuer de passer sous les fourches caudines du régime en face œuvrant pour la réduction de notre parti « à sa plus simple expression » et réclament des changements notables et des renouvellements démocratiques voulus par Wade afin que tous les militants se trouvent impliquer dans les choix qui les concernent et les combats à mener.

Il reste évident que le mérite d’un avocat est de défendre les intérêts de ses clients mais dans le prétoire politique le contexte est tout autre parce qu’engageant beaucoup d’autres personnes qui s’inscrivent dans un militantisme et défendant librement des idéaux politiques qui se déclinent dans l’action, la parole et l’écriture.

La Rochefoucauld rappelait à juste titre que « L'intérêt parle toutes sortes de langues, et joue toutes sortes de personnages, même celui de désintéressé». Sinon comment comprendre les directions multiples empruntées au gré des circonstances faisant « des non sens » d’hier vigoureusement combattus les vérités embrassées d’aujourd’hui.

Comment comprendre que l’idée combattue de Madame Aida Mbodji sur l'inopportinuté d’actions politiques autres que celles consistant à faire libérer nos otages politiques soit aujourd’hui érigée en ligne argumentaire par l’avocat pour convaincre selon les circonstances du moment.

En portant et lisant publiquement la lettre de motivation de Monsieur Habib Sy lors du bureau politique pour le choix de notre candidat pour les prochaines présidentielles, Me Fall a clairement choisi de porter le combat non pas pour le plan A mais plutôt pour leur plan B dont se réclame publiquement son mentor. Ce qui est son droit absolu dans un parti politique en plus d’obédience libérale. Mais ce qui dérange dans son argumentaire s’est de vouloir se draper de faux oripeaux pour maquiller la vérité.

Je voudrais rappeler à l'endroit de Me Fall que quelqu’un qui au début de l’alternance a failli rejoindre les prairies marrons n’a véritablement pas de leçons à donner à ceux qui depuis des décennies se battent unguibus et rostro pour le triomphe de la démocratie aux cotés de Me Wade en sacrifiant jeunesse et études.

En réclamant le renouveau du parti, nous nous inscrivons dans la philosophie libérale charriant les idéaux politiques de Wade et œuvrons pour son amplification et sa pérennisation.

C’est pour cela que nous attendons du parti qu’il apporte des réponses politiques conséquentes à la proportion des attaques reçues et propose aux sénégalais une nouvelle offre politique capable d’abréger leurs souffrances dans le court, le moyen et le long terme.

C’est la raison pour laquelle nous devons changer de stratégie pour face énergiquement au régime de Macky Sall qui depuis trois ans nous impose son calendrier en emprisonnant nombre de nos responsables sans que le Parti dans sa direction provisoire ne puisse engager le combat gagnant pour leur libération.

Nous ne faisons que réclamer une inclusion démocratique qui passe par des renouvellements clairs et démocratiques pour impulser le renouveau du parti sous la direction et la supervision de notre leader Me Wade.

L’alerte est donc lancée pour une réorganisation et un renouveau du PDS. Il s’agit de préférer la démocratie interne et la prise de conscience militante à la politique de l’Autriche.

Et ce ne sont pas les griots de Me Fall de son Yang Yang natal qui nous démentiront.

Massamba Thioro Sall
Membre de la FNCL du PDS








Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image