leral.net | S'informer en temps réel

Hamadi Silèye Diallo condamné à sept ans de travaux forcés

La Cour d’assises de Saint-Louis, siégeant lundi à Matam (nord), a condamné Hamady Silèye Diallo à sept ans de travaux forcés pour le meurtre de Samba Dieng.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Mai 2012 à 21:24 | | 0 commentaire(s)|

Hamadi Silèye Diallo condamné à sept ans de travaux forcés
Les faits remontent au 3 novembre 2008. M. Diallo, 48 ans, commerçant de son état, a été interpellé après que le sous-préfet de l’arrondissement d’Ogo, dans la région de Matam, a informé la brigade de gendarmerie locale d’un meurtre commis à l’aide d’une arme à feu, au village de Gano Balol.

A la gendarmerie, Hamady Silèye Diallo reconnaît qu’il est l’auteur du meurtre de son ami Samba Dieng. Ce dernier a été tué par l’arme qu’il détenait lui-même.

M. Diallo reprochait à la victime de faire la cour à sa seconde épouse. Il soutient l’avoir mis en garde plusieurs fois, sans succès.

‘’Le 3 novembre 2008, j’ai aperçu Samba Dieng discuter avec ma seconde épouse, Bintou Dieng. Ils étaient près du puits du village. Une altercation s’en est suivie et il est mort, atteint par l’arme qu’il détenait’’, raconte l’accusé à la barre.

L’avocat général Saliou Mbaye a soutenu que Hamady Silèye Diallo était coupable d’homicide volontaire avec préméditation sur la personne de Samba Dieng. Selon lui, M. Diallo est aussi coupable de détention d’une arme à feu sans autorisation administrative. Puis, il a demandé à la Cour d’assises de condamner l’accusé à 20 ans de travaux forcés.

Me Ciré Clédor Ly, qui assurait la défense de l’accusé, a estimé que les accusations portées sur son client n’étaient pas fondées. Il a plaidé, sans succès, l’acquittement de Hamady Silèye Diallo.

Cette session de la Cour d’assises, qui se poursuivra jusqu’au 1er juin, est la première qui se tient à Matam. Présidée par le magistrat Amath Diouf, assisté de Pape Amadou Sow et Pape Aliou Sané, la cour jugera 18 affaires.




SOURCE:P.-S.
MMT/ESF






Hebergeur d'image