leral.net | S'informer en temps réel

Hamath Suzanne Camara : "La marche du Pds n'est qu'une tentative de déstabilisation"

Le Réseau des enseignants de l'Apr estime que les libéraux veulent déstabiliser le pays en décidant de marcher malgré l'interdiction de l'autorité administrative. Hamath Suzanne Camara annonce que son parti va riposter face à toutes les attaques.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Août 2015 à 10:05 | | 4 commentaire(s)|

Hamath Suzanne Camara : "La marche du Pds n'est qu'une tentative de déstabilisation"
La bravade des libéraux contre l'interdiction préfectorale ne laisse pas indifférents les enseignants de l'Alliance pour la République. Ils considèrent que cette marche est comme une remise en cause de l’indépendance de la justice dans un dossier pendant devant la justice. Selon M. Camara, "tout ce bruit est lié à la décision prévue aujourd'hui par la Cour suprême pour faire monter la pression". La manœuvre du Pds n'est rien d'autre "qu'une tentative de déstabilisation de notre pays par le déroulement d'une stratégie. Une tentative de rendre le pays ingouvernable pour la simple raison que le droit doit être appliqué sur un baron-voleur", a déclaré l’enseignant. Etant convaincu que l'une des raisons de cette artificielle levée de boucliers demeure la volonté affichée de mettre fin à la traque des bien mal acquis, le Réseau des enseignants de l'Apr estime "qu'il est temps que les libéraux se ressaisissent et mettent fin à leurs folles prétentions et à savoir raison garder". Pour faire face à cette volonté du Pds de déstabiliser le pays, Hamath Suzanne Camara et ses camarades comptent répondre à toutes les attaques. Ils appellent ainsi Omar Sarr et Cie à se plier aux décisions préfectorales qui sont sous-tendues par la volonté de veiller à la sécurité des biens et du peuple. Le secrétaire administratif de l'Alliance pour la République, Abdourahmane Ndiaye, d'ajouter : "Pendant la période de remous, où ils voulaient forcer le peuple sénégalais un troisième mandat, aucune manifestation de l'opposition n'a été autorisée, mais maintenant, le pays a retrouvé la démocratie".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image