leral.net | S'informer en temps réel

Hantise d’un second mandat : Les Aperistes entre avanie, insanités et fraudes - Par Mamadou Badiane


Rédigé par leral.net le Vendredi 26 Juin 2015 à 09:15 | | 38 commentaire(s)|

Hantise d’un second mandat : Les Aperistes entre avanie, insanités et fraudes - Par Mamadou Badiane
Dans une récente contribution, je faisais allusion à une frénésie de ripostes, dans un verbiage de langues pendue ou de bois et très souvent acerbe, qui emplissait le débat politique national. Les automates du maître des céans, prompts à leur jeu favori, en ordre dispersé, font les choux gras de la presse sous les regards hagards et improbateurs des Sénégalais.

Un sociodrame hollywoodien qui ne laisse indifférent aucun acteur de la scène politique nationale. Après coup, Le Maire de la Ville de Guédiawaye, Aliou SALL, à l’endroit du Président du Grand Parti, faisait dans l’ironie, en remettant en cause les compétences économiques de Malik Gakou : ‘’ Le très sympathique Malik Gackou qui a un petit parti (il éclate de rires), (…) On lui prête des compétences économiques (…)’’. En retour, il se glorifiait de l’accroissement de nos avoirs en devises dont la garde et la comptabilité ne sont point de notre ressort - Triste sort.

Pourtant les militants du Grand parti pouvaient bien rétorquer, au nouveau magnat du pétrole, que Malik Gakou n’avait pas attendu d’être frère de Président de la République pour marquer son emprunte partout dans le Sénégal. Qu’il a semé partout ses bienfaits sans aucun appui institutionnel. Même Pape Gorgui Ndongue, Maire de Pikine Ouest, s’est permis de se défouler sur le Président Gakou. A son intention je rappelle la pensée de Victor Hugo : ‘’ l’ignorance est la nuit qui commence l’abîme ’’.

Aliou SALL et Pape Ndongue, pour ne pas les répondre, présentent tous les deux ce que j’appelle le syndrome de l’identité territoriale, ils ne sont ni de Guédiawaye pour l’un, encore moins de Pikine pour l’autre. Contrairement à leur cible du jour, ils ne parviennent pas à s’identifier aux territoires qu’ils gouvernent à la faveur d’alliances politiques contre-nature aux antipodes de la légitimité d’un élu.

Quid de la fraude de Pikine Nord ? Dans l’histoire politique du Sénégal, on a souvent entendu parler de bureaux fictifs mais une commission électorale fictive, pour la confection de pièces d’identité et de cartes d’électeurs, dans la permanence du parti politique des membres qui la composent, avec la bénédiction de l’administration, ça laisse froid au dos. Il faut maintenant se poser la question de l’échelle de la fraude. Vous avez dit Plan Sénégal Electoral !

Quoi qu’il en soit, le Grand Parti et son Président Malik Gakou ont choisi d’ignorer tous les affabulateurs en panne de célébrité et condamne toutes les tentatives de fraudes tendant à confisquer les droits inaliénables du peuple des Sénégalais.


Mamadou Badiane
Lyon






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image