leral.net | S'informer en temps réel

Hausse du prix du SINTROM 4mg: La pharmacie Guigon accusée de spéculation.


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Avril 2017 à 17:07 | | 0 commentaire(s)|

Dans un article publié le 18 mars dernier, nos confrères de Seneweb évoquaient la rupture en stock du médicament dénommé SINTROM 4 mg et attiraient l’attention des autorités sur les conséquences qu’elles pourraient avoir sur les malades du coeur. Si Dakar7 revient sur cette affaire, c’est parce que le médicament est aujourd’hui, disponible au niveau de certaines pharmacies, mais le prix a connu une hausse à la pharmacie Guigon sur l’avenue Ponty.

Une situation que les patients n’arrivent pas à comprendre. Serigne Modou Mbacké Ngom, président de l’association Coeur solidaire, qui a saisi Dakar7, dénonce: « Des malades du coeur nous ont saisis pour nous dire que la pharmacie Guigon vend le SINTROM 4 mg à 2800 francs au lieu de 1500 francs. Ce que nous trouvons scandaleux », peste le président de Coeur solidaire.

« Comment peut-on augmenter le prix d’un médicament aussi vital que le SINTROM 4 mg alors que les patients ont du mal à joindre les deux bouts. Ce médicament permet la fluidité du sang du malade du coeur pour traverser la valve mécanique mitrale ou aortique transplantée après une chirurgie à coeur ouvert. Alors, la non prise du SINTROM 4 mg peut entraîner des thromboses, c’est-à-dire la coagulation du sang qui, à la limite, pourrait entraîner un AVC », explique Mbacké Ngom.

Contactés par Dakar7, les responsables de la pharmacie Guigon reconnaissent la hausse du prix du SINTROM 4 mg, mais précisent qu’ils vendent le médicament à 2000 francs et non 2800 francs. Quid de cette spéculation? La pharmacie parle de « source d’approvisionnement qui n’est pas la même ».

Les journalistes de Dakar 7 ont ensuite été orientés vers la Pharmacie nationale approvisionnement (PNA) pour plus d’explications. Mais les responsables de cette structure  se dégagent de toute responsabilité et renvoient la balle à la pharmacie Guigon, qu’ils accusent d’avoir organisé cette spéculation.

« C’est faux de parler de sources d’approvisionnement, confie une source ayant requis l’anonymat. La commercialisation de ce médicament est gérée par les privés, mais ils n’ont le droit d’augmenter les prix sans l’aval des autorités ». La source informe que la PNA a mis à la disposition des patients des produits de substitution au SINTROM 4 mg, et qu’ils peuvent s’en procurer à moindre coût.

Dakar7 a tenté d’avoir la réaction de la Direction de la pharmacie et du médicament, mais les responsables n’ont pas souhaité réagir.

Dakar7.com








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image