leral.net | S'informer en temps réel

Hausse prochaine du prix de l’éléctricité : Me Massokhna Kane appelle à la résistance

Rédigé le Lundi 3 Décembre 2012 à 10:36 | | 0 commentaire(s)

La diminution annoncée de la subvention à l’énergie par l’Etat entraînant de facto la hausse du prix de l’électricité, Me Massokhna Kane, président de Sos Consommateur, demande aux Sénégalais de ne pas l’accepter. Il pense que la Senelec doit être éclatée en plusieurs entités.



Hausse prochaine du prix de l’éléctricité : Me Massokhna Kane appelle à la résistance
Me Massokhna Kane demande à l’Etat de restructurer le secteur de l’énergie, au lieu de tout mettre sur le dos du consommateur, déjà très éprouvé par des compteurs non fiables, pense-t-il.

« Il faut que la Senelec se réajuste, qu’elle réduise ses charges, mais on ne peut pas tout mettre sur le dos des consommateurs. C’est inacceptable. L’électricité coûte déjà trop cher. Depuis 2008, quand on a changé les grilles tarifaires, il y a eu une augmentation énorme et avec les compteurs que nous soupçonnons fortement de ne pas être fiables, l’électricité coûte trop cher. Les populations n’accepteraient jamais une hausse, elles de doivent pas accepter une hausse », indique le président de Sos Consommateur.

Selon l’avocat défenseur des consuméristes, « il n’y a qu’une seule solution, il faut casser la Senelec. J’ai des documents qui émanent du ministère de l’Energie, qui avaient dit que le Sénégal a choisi d’éclater la Senelec en trois (3) entités. Parce qu’il y a des études qui avaient été faites, des experts et des consultants payés et tout le monde avait conclu que la Senelec devait être éclatée. Je l’ai toujours dit, la Senelec est devenue un monstre ingérable, avec plus de 2500 employés. Ca ne peut plus marcher. On a beau mettre des milliards avec le plan Takkal, ça n’a rien donné ».


Nettali



Dans la même rubrique »
< >

Mercredi 22 Octobre 2014 - 22:01 Il feint un coma pendant deux ans



Hebergeur d'image