Leral.net | S'informer en temps réel



"Hillary Clinton garde de bons souvenirs du Sénégal"

Rédigé par leral .net le 17 Juin 2009 à 03:34 | Lu 801 fois

NETTALI.NET - Il n’en a pas parlé beaucoup dans le pays, certainement trop occupé à gérer la médiation sénégalaise en Mauritanie, mais le voyage effectué jeudi dernier aux Usa par le chef de la diplomatie sénégalaise, semble fructueux. Cheikh Tidiane Gadio a été invité au pays de l’Oncle Sam par Hillary Clinton, Secrétaire d’Etat qui l’a reçu en audience durant un peu plus d’une demi-heure.


"Hillary Clinton garde de bons souvenirs du Sénégal"
Dans cet entretien que le Ministre d’Etat Gadio qualifie de très chaleureux, il a été beaucoup question de la coopération entre les Usa et le Sénégal dans les domaines politiques et économiques.

Dès l’entame des discussions, c’est par ouvrir son livre de souvenirs que l’épouse de l’ex-président américain Bill Clinton avec qui elle a séjourné au Sénégal en 1998, a commencé.

"Nous avons été très bien accueillis" confirme Cheikh Tidiane Gadio.

"Hillary Clinton garde de bons souvenirs de notre pays et elle me l’a dit avec beaucoup d’émotion. Sa visite au Sénégal l’a marquée et elle se souvient encore, nous a-t-elle dit, des nombreuses personnes dont de braves femmes des zones rurales rencontrées durant ce séjour. Je pense que c’est quelque chose qui l’a marquée".

Sur les questions démocratiques, la Secrétaire d’Etat, a évoqué le rôle majeur que le Sénégal joue sur le continent africain.

"Elle a parlé du respect et de l’admiration qu’elle a pour notre pays parce qu’elle constitue une référence en la matière", confie Gadio qui ajoute que la patronne de la diplomatie américaine n’a pas manqué à ce sujet d’encourager le Sénégal à maintenir ce leadership sur le continent.

Autre sujet important discuté, le programme du Millenium Challenge Account (MCA) dont le Sénégal est bénéficiaire :

"Nous lui avons fait part de notre volonté de profiter de ce financement pour renforcer les infrastructures des régions enclavées du Nord et celles du Sud notamment la Casamance afin de favoriser la production agricole".

Les relations entre les Etats-Unis et l’Afrique à l’ère Obama ont fait l’objet de profonds échanges entre les deux diplomates. Pour Cheikh Tidiane Gadio, le président Abdoulaye Wade accorde une importance capitale au regard que la nouvelle administration américaine porte sur le continent africain.

"Nous lui avons rappelé que Barack Obama a une mission historique dans la mesure où il est le seul président que tout le monde croit avoir élu, à qui tout le monde demande des comptes, et tout le monde attend tout de lui. Ce qu’Hillary Clinton a beaucoup apprécié. Elle pense d’ailleurs qu’effectivement le président Obama a un grand rôle à jouer par rapport au leadership mondial, aussi bien aux Etats-Unis, en Afrique que dans le reste du monde".

Dans le registre des conflits et du maintien de la paix dans le monde, particulièrement en Afrique, les discussions ont abouti à des convergences de vues qui ont enchanté le ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères :

"Nous avons parlé de manière générale des conflits et nous nous sommes attardés sur la situation de la Mauritanie qui est d’une actualité brûlante. Elle suit de très près ce qui s’y passe et encourage la médiation sénégalaise. Les Usa sont prêts à nous accompagner dans cette dynamique pour arriver à apaiser définitivement le climat socio-politique de ce pays afin que les populations vivent dans la plus grande tranquillité".

Dans l’ensemble, c’est une visite fructueuse, riche d’enseignements selon le chef de la diplomatie sénégalaise qui était en compagnie de l’Ambassadeur du Sénégal aux Etats-Unis, Lamine Bâ.

"Nous nous sommes promis de nous revoir. Elle m’a fait part du souhait de l’administration Obama de rencontrer le président Abdoulaye Wade et nous allons nous y atteler le plus rapidement possible" a conclu Cheikh Tidiane Gadio.
- Par OUSMANE KEBE DIOP -