leral.net | S'informer en temps réel

Hommage à Mangoné Niang, le militant intransigeant de toutes les justes causes.

Mangoné Niang, était un patriote conséquent, un panafricaniste incontestable au service de son Afrique, mais également, un internationaliste par la diversité de ses amis de par le monde et militant des causes justes sans frontière. Il vient malheureusement de partir dans la discrétion, plus que totale, à l’insu de ses nombreux amis. Nous sommes affligés par les circonstances douloureuses de sa perte, en imaginant, confronté seul avec la mort, combien il a dû souffrir.


Rédigé par leral.net le Vendredi 14 Décembre 2012 à 16:38 | | 3 commentaire(s)|

Son humilité poussée à l’extrême, l’a empêché de ne solliciter aucune assistance, même pas celle de ses proches et meilleurs amis ; sans doute, dans sa pensée profonde, c’était pour ne devoir rien à personne ou ne gêner personne. Ceux qui le connaissaient parfaitement bien, savent que l’une des caractéristiques de sa personnalité était : se suffire et ne compter que sur soi-même, pour résoudre seul ses problèmes, quelles que soient leurs difficultés et complexités du reste. Et contrairement à sa démarche personnelle empreinte de dignité et très sévère à son encontre, lui, était au service quasiment exclusif de tous ceux qui avaient besoin de son aide. Aide qu’il offrait avec générosité et gracieusement sans condition. C’était un réel plaisir pour lui, de venir en aide aux nécessiteux, à chaque fois qu’il était sollicité ou parfois même sur son initiative personnelle. Il a toujours agi ainsi pour sortir des difficultés de tous ordres ses amis, que ce soit sur le plan intellectuel ou matériel. Il était en permanence totalement disponible en tout pour ses amis, au point d’oublier sa propre personne et surtout sa santé.
La disparition de Mangoné, est une immense perte, d’un grand intellectuel de l’Afrique, digne, disponible, généreux, hospitalier, honnête, fidèle en amitié et à ses fortes convictions de gauche ; un militant des idées de progrès, de la justice sociale et pour une Afrique libre, prospère et débarrassée de ses dirigeants cupides et égoïstes. Il avait fait don de sa personne à la culture, à l’Afrique, à ses amis et aux justes causes. Comme beaucoup de Sénégalais et d’intellectuels d’Afrique de sa génération, il est passé par l’école du PAI et, a été profondément marqué par ce passage qui a beaucoup déteint sur sa personne et sa conception de la vie en société, sa vie durant.
Mangoné a accompli avec satisfaction la tâche qui lui revenait, en tant que citoyen sénégalais, de l’Afrique et du monde progressiste, en se mettant au service de la culture, de la lutte de libération de l’Afrique entière et de son unification, jusqu’à la fin de ses jours, sans jamais solliciter une contrepartie quelconque de sinécure, en retour. Bravo Mangoné, ta mission a été bien accomplie ; malgré ta courte vie sur cette terre, tu as été utile aux peuples d’Afrique pour leur avoir donné le meilleur de toi-même, jusqu’à ton dernier souffle.
Tes amis et les peuples d’Afrique sont fiers de toi et prient pour le repos de ton âme au Paradis. Toutefois, nous, tes amis, d’ici et d’ailleurs, regrettons profondément, de n’avoir pas pu faire l’impossible pour te sauver et te garder encore pendant longtemps parmi nous. Nous avons été, c’est évident, impuissants face à la volonté de Dieu. Mais, nous prenons l’engagement ferme à poursuivre autant que peut se faire ton œuvre, en tâchant avec l’aide de tous tes amis, de publier tes travaux de recherche effectués dans les divers et vastes domaines, que tu as visités. Nous tâcherons, malheureusement à titre posthume, de te faire découvrir dans ton pays natal, le Sénégal, où tu es mal connu par rapport au reste de l’Afrique. Si le Sénégal est ta patrie par la naissance, le Niger est ta seconde patrie par affection et pour y avoir trouvé le terreau de la fertilité pour l’éclosion de tes vastes talents. Le peuple nigérien où tu comptes de nombreux amis et qui t’a adopté comme un des leurs, a perdu aussi en toi, un valeureux et digne fils. Sois sûr et certain que tu resteras gravé en nos mémoires pour toujours.
Nous saisissons, ces tristes pénibles moments pour présenter nos condoléances attristées à tous ses amis, parents et ceux qui l’ont connu. Nous prions pour le repos de son âme dans les cimetières de Thiawlène à Rufisque et qu’Allah le miséricordieux, l’accueillir en son Paradis. Amine !
Mandiaye Gaye, un parmi tes nombreux amis



1.Posté par clarisse le 14/12/2012 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la belle clarisse vous propose des séances de massage a son cabinet un endroit calme et discret venez oublier vos problème pour un début de weekend garanti appelez au 77 396 03 20

2.Posté par Boros le 15/12/2012 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh,Oh,Oh quelle catastrophe que de lire directement une mauvaise nouvelle comme celle-la . Cet homme est un vrai intellectuel d'une intelligence prodigieuse mais humble,discret et honnête comme on ne peut l'imaginer. Nous qui l'avons connu dans nos rencontres de linguistes, anthropologues,ethnologues, sociologues,historiens africains et africanistes etc.. porterons son deuil pour toujours car il ne méritait pas de partir aussi tôt et dans l'ignorance totale de ses amis. Que dieu l'agrée dans son paradis éternel et nos condoléances attristées à toute la communauté des chercheurs en sciences humaines et à sa famille.Salut par Boros

3.Posté par moussa le 17/12/2012 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mangoné ne mourra jamais. Il restera vivant dans le coeur de tous ceux qui l'ont connu, tant que ces derniers vivront. Je le rencontrai pour la première fois en septembre 1980 à Niamey et depuis nous avons partagé une amitié qui a résisté au temps et à la distance. Mangoné c'était l'Homme avec toutes les valeurs positives du terme. Généreux, il a tout donné sans jamais rien demander. Savant mais humble, discret et d'une honnêteté entière. Sa mort est une perte pour le Sénégal et pour l'Afrique pour le rayonnement desquels il a consacré sa vie. Que Dieu dans sa miséricorde l'accueille au plus élevé des paradis. Amen,

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image