leral.net | S'informer en temps réel

Hommage à Pacotille : Et si la terre n’était que l’allégorie du ciel ?

Les vraies étoiles qui méritent notre admiration ne sont pas dans le ciel : elles sont plutôt sous la terre, dans les cimetières. Mes frères, observez bien ce monde lointain et silencieux, c’est le lieu de repos de tous ces héros que furent nos grands-parents, nos parents, les anonymes, nos frères et sœurs.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Juillet 2015 à 21:18 | | 5 commentaire(s)|

Hommage à Pacotille : Et si la terre n’était que l’allégorie du ciel ?

Chaque tombe est une étoile qui brille de mystère dans ce ciel noir étoilé de héros. Notre monde est constellé de héros inconnus comme l’est le ciel d’étoiles invisibles : dans un monde du mimétisme intégral, c’est faire preuve d’héroïsme que de rompre avec les styles traditionnels et avec l’opinion répandue.

Les étoiles ne meurent cependant jamais, elles se transforment en supernova. La galaxie de la voie lactée est si dense en étoiles brillantes parce que c’est le cimetière des défuntes étoiles. Et si la terre n’était que l’allégorie du ciel ?
Notre existence est tellement fragile que seul l’amour et l’intercompréhension adossés aux valeurs cardinales qui fondent notre humanité peuvent nous sauver.

Chaque homme est une dépouille en sursis ; et ne sont de véritables humains que ceux qui, conscients de notre destin commun, cultivent l’amour et la compréhension pour nourrir l’humanité. Ces étoiles qui scintillent très loin au-dessus de nos têtes sont, pour la plupart, mortes depuis des milliers d’années.

Les hommes « ordinaires » que nous ne prenons pas le temps d’aimer, d’honorer et d’admirer sont sur la pente raide : pourquoi ne pas prendre le temps de les comprendre et de les adorer ? Nous sommes impuissants face à la mort, mais notre amour la transcende, notre mémoire la défie et nos prières la vainquent.

De même que des étoiles mortes depuis belle lurette continuent encore à influencer notre vie en nous orientant pendant les sombres nuits de notre existence, il y a des morts qui charrient la grâce sur leur famille et sur leur peuple.

D’outre-tombe les grands hommes continuent encore à irradier le monde de leur sagesse, une sagesse qui n’a ni âge ni époque. Pacotille s’en est allé en tant que silhouette, mais la luminescence de son courage comme homme et de son génie en tant qu’artiste continuera à inspirer. Que la miséricorde divine soit votre défenseur.

Alassane K. KITANE.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image