leral.net | S'informer en temps réel

Hommage aux victimes de "Charlie Hebdo": 3,7 millions de manifestants à travers toute la France

"Je suis Charlie, juif, policier", "Liberté, égalité, dessinez, écrivez", "Je suis musulman mais pas terroriste"...: des centaines de milliers de manifestants ont fait bloc dimanche dans le centre de Paris pour conjurer la peur mondiale du terrorisme et rendre hommage aux 17 personnes tuées dans les attentats revendiqués par des jihadistes.


Rédigé par leral.net le Dimanche 11 Janvier 2015 à 22:58 | | 2 commentaire(s)|

Hommage aux victimes de "Charlie Hebdo":  3,7 millions de manifestants à travers toute la France
Au moins 3,7 millions de personnes, dont plus de 2,5 millions en province, ont manifesté dimanche en France contre le terrorisme au terme d'une semaine marquée par des attentats meurtriers, lors de la plus grande mobilisation jamais recensée dans le pays.

Ces derniers jours, avant les marches de dimanche, 1,4 million de manifestants avaient déjà au total défilé en France en hommage aux 17 victimes de attentats commis par trois jihadistes, selon le ministère de l'Intérieur.

A Paris, entre 1,2 et 1,6 million de personnes ont marché sous le soleil d'hiver, pour une mobilisation comparable, sinon supérieure, à la grande fête du 12 juillet 1998 pour la victoire de la France au Mondial de football. L'afflux a été tellement massif que la foule s'est rassemblée bien au-delà des parcours officiels et le ministère de l'Intérieur se dit incapable de fournir un comptage plus précis.

A Lyon, 300.000 personnes ont défilé. A Bordeaux, ils étaient 140.000, à Rennes, 115.000, à Grenoble, 110.000, à Brest, 65.000, à Marseille, 60.000 et on en passe. Toutes les villes de France étaient mobilisées pour ce grand cri du coeur.

En tête de cortège, les familles des victimes
A 15H25, boulevard Voltaire dans le centre de la capitale, la police demande à des riverains de rentrer chez eux alors que deux têtes de cortège viennent de donner le départ de cette "marche républicaine" sans précédent dans l'histoire des démocraties.

La cause: les familles des victimes précédent 44 chefs d'Etat dont François Hollande, bras dessus bras dessous avec le président malien Ibrahim Boubacar Keita et la chancelière allemande Angela Merkel, entre l'Israélien Benjamin Netanyahu et le Palestinien Mahmoud Abbas. Minute de silence, photos, et les dirigeants étrangers quittent le cortège.

Derrière eux, avec eux, venant des quatre coins de la ville peuplée de deux millions d'habitants, des centaines de milliers de personnes tentent de rejoindre une manifestation qui devrait être la plus massive de l'histoire en France. Face aux métros bondés et aux boulevards bouchés, certains rebroussent chemin. "Allons enfants de la patrie...", "Nous sommes tous des policiers", "Nous sommes tous hyper-casher"...: la foule s'est massée place de la République, épicentre de la douleur, de l'émotion, de la peur, de la colère et de l'espoir depuis mercredi et le début de la série des trois attentats qui ont mis la France et le monde en émoi.
Lire aussi






Hebergeur d'image