leral.net | S'informer en temps réel

Homosexualité et pauvreté - Par Abdoulaye Ndao

Parmi les questions les plus importants que l’humanité, le monde entier doit réfléchir et constater des exemples réels, c’est bien l’homosexualité.


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Février 2014 à 09:50 | | 1 commentaire(s)|

Homosexualité et pauvreté - Par Abdoulaye Ndao
Je me démarque tout de suite, des mes premières lignes, pour faire comprendre à tous les lecteurs, que je suis contre l’homosexualité, que je le réprime en tant que Musulman.

Il faut le dire et le répéter, comme le relève Isabelle Levy dans son ouvrage « Soins et Croyances », les spiritualités et les religions – des courants majoritaires de l’hindouisme, du bouddhisme au judaïsme, au christianisme et à l’islam – toutes condamnent et interdisent l’homosexualité. L’immense majorité des rabbins s’expriment en ce sens, de même que le Pape et jusqu’au Dalaï-Lama qui a condamné l’homosexualité.

Pour toutes ces traditions, comme c’était d’ailleurs le cas pour Freud (qui parle de « perversion »), l’homosexualité est considérée comme « contre nature », « l’expression d’un déséquilibre » dans l’évolution de la personne et l’homosexualité est moralement condamnée pour cela.

Mais, cela ne nous empêche pas de pouvoir discuter sur ce sujet et échanger avec ces hommes et femmes qui ont en penchant pour l’homosexualité. Personnellement, je n’ai jamais aimé rester dans un endroit ou l’on parle de ce cas, j’ai déserté plusieurs fois ma salle de classe, en plein cours, parce que mon professeur a ouvert un débat sur l’homosexualité.

Mais je trouve qu’il faut quand même en parler, dans le souci de les apporter notre aide… parce que je crois que ces homosexuels, en fin de compte, ont un de dysfonctionnement psychologique et un problème psychique. On ne peut pas pratiquer ce genre d’acte sexuel et se dire être normal. C’est un profond déséquilibre, et les docteurs me donneront surement raison.

Ce qu’il faut que ces gens comprennent, est que l’homosexualité est une vision perverse, moralement mauvaise et contre-nature. Elle révèle un nouveau dogmatisme – avec quelques relents coloniaux voire xénophobes – au cœur de la pensée dite progressiste et moderne, qui font tout pour détourner la jeunesse vers la dépravation.

Ce projet n'est rien d'autre que la continuation du projet oligarchique maçonnique, un projet satanique et déshumanisant qui émanait de la haute-bourgeoisie, et qui entreprenait d'établir son pouvoir par l'isolation des individus, leur division, la destruction de leurs anciennes solidarités familiales, provinciales, professionnelles sous le nom de l'abolition des "privilèges".

Ce projet tendait finalement à renverser l'Ordre naturel et la Loi naturelle elle-même (Décalogue) au plus grand profit de l'oligarchie révolutionnaire, afin que ne subiste en face d'elle plus rien qui ne puisse lui opposer de résistance : la morale naturelle, la religion, les anciennes solidarités sociales, familiales et professionnelles, tout devait être aboli, effacé, supprimé.

Plus inquiétant, outre la persécution des croyants, la poursuite des déviants, ce projet aboutira ipso facto à la mise au pas des plus faibles, des enfants et des plus pauvres invités au nom du maçonnique "Liberté & égalité" à faire désormais commerce de leurs organes, de leur sperme, de leurs ovules et même de leurs bébés (!) pour la plus grande joie des bourgeois occidentaux. C'est là un "progrès" nous dit-on.

En réalité une nouvelle forme de société esclavagiste inhumaine à laquelle nos chères élites "éclairées" nous convient. Mais cette société où les plus forts écraseront les plus faibles (à commencer par les enfants et bientôt les vieillards?) mérite-t-elle encore le nom de société humaine ?

La condamnation, par le Coran, de la relation homosexuelle, est présentée par l'immense majorité des prédicateurs et des référents religieux musulmans comme un lieu commun non sujet à débat. La trame de fond, rappelée comme un leitmotiv, est celle de l'histoire du prophète Loth et de la visite des Anges qui anéantirent sa cité pour punir ses habitants de leur pratique homosexuelle, considérée comme une perversion extrême.

Je vais terminer en ces mots pour vous montrer quelques constats à l’exemple du peuple du prophète Loth. Observez par vous-même !

Les pays les plus pauvres d’Afrique sont les pays ou la perversion et au sommet, ou l’homosexualité est autorisé. Ce n’est pas gratuit, c’est le châtiment divin, pour ceux qui réfléchissent. Prenons maintenant l’exemple du Nigéria, un puissant pays d’Afrique, très riche et qui avance à grand pas. Avec la loi du 13 janvier, le Nigeria s'est doté d'une des législations les plus répressives d'Afrique contre l’homosexualité.

Il prévoit la peine de mort. Après avoir dépassé la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, la Chine est devenue, sur la foi des chiffres du PIB du printemps 2010, la deuxième puissance économique mondiale devant le Japon.
En chine, l’homosexualité est sur la liste des malades mentaux. En Chine, l’homosexualité est réprimée par décharges électriques. La paix et la Stabilité règne au Sénégal, parce que tout le monde, ou dirais je la très grande majorité est contre ces actes pervers.

Mais si nous continuons à laisser du terrain à l’homosexualité, c’est nous qui allons en périr, comme le peuple de Loth. Et d’ailleurs, jugé par vous-même ! Depuis qu’on parle de cela dans notre pays, nous constatons fréquemment des morts dramatiques, le peuple souffre des manques de finance, on dit que ‘’rewmi dafa macky’’, les coupures intempestives d’eau, les accidents de la route, le chômage, la famine, des immeubles qui s’effondrent, des enfants morts calcinés, … je vous laisse continuer la liste !

Ne vous trompez pas. Le monde construit par Satan se dévoile donc enfin devant nos yeux. Cette belle vie que vous voyez chez les occidents, vous disant donc qu’il faut faire comme eux, mais tout cela n’est que l’œuvre de Satan !
{ Ô vous qui avez cru ! Que vos biens et vos enfants ne vous distraient du rappel d'Allah. Et quiconque fait cela... alors ceux-là seront les perdants. Et dépensez de ce que Nous vous avons octroyé avant que la mort ne vienne à l'un de vous et qu'il dise alors: "Seigneur! si seulement Tu m'accordais un court délai: je ferais l'aumône et serais parmi les gens de bien } [ Sourate 63 El-Munafiqun, versets 9-10].

Abdoulaye NDAO

http://abdoulayendao.over-blog.com/
abdoulayendao@gmail.com

« Le bon sens est la chose la mieux partagée»






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image