leral.net | S'informer en temps réel

Honneurs à Jules Bocandé : Kalidou Kassé en veut plus…

Le Sénégal ne célèbre ou pas assez les monuments qui participent à son rayonnement international. Il s’agit des dignes fils ou filles qui, de par leur envergure, leur travail, représentent des ambassadeurs du pays dans leur secteur d’activité : musique, art, sport, etc.


Rédigé par leral.net le Vendredi 18 Mai 2012 à 17:24 | | 0 commentaire(s)|

Honneurs à Jules Bocandé : Kalidou Kassé en veut plus…
Parfois ce sont d’autres pays qui rendent un hommage mérité aux monuments de la République. Ce que Kalidou Kassé juge anormal. Ainsi, l’artiste plasticien souhaite vivement que cela change. Prié mercredi 16 mai de réagir sur la mort de Jules François Bocandé, Kalidou Kassé a déploré cette négligence dont font l’objet les monuments de la part des autorités sénégalaises. C’était en marge de la cérémonie de vernissage de son exposition off dans le cadre de la biennale de l’art africain contemporain.

L’hommage posthume rendu à Jules François Bocandé est certes bien mérité, mais il faut aussi prendre l’habitude d’honorer des figures emblématiques de cette envergure de leur vivant. «Je pense qu’il faut interpeller nos autorités à avoir davantage de considération pour nos acteurs, c’est-à-dire nos monuments», a estimé l’artiste. Si des représentations diplomatiques se soucient de la situation de nos artistes, nos autorités ne devraient pas faire moins. Elles devraient faute de faire plus, de s’en préoccuper autant. «Si aujourd’hui les ambassades, par exemple, font des visas de prestige pour les acteurs culturels : les artistes, les sportifs, l’Etat sénégalais devrait réfléchir à travers le ministère de la culture pour revoir le statut de ces acteurs culturels pour quand même leur rendre les honneurs que les gens leur rendent ailleurs», a convenu Kalidou Kassé sur un air grave.

Youssou Ndour qui a accédé pour la première à une fonction gouvernementale (ministre de la Culture et du Tourisme) devrait peser de tout son poids, au vu de son rang et de son envergure, pour revoir le statut des artistes. «J’interpelle le ministère de la Culture, le ministre de la Culture et du Tourisme Youssou Ndour, en tant qu’acteur culturel aussi de rehausser le statut de ces acteurs culturels, de leur donner tous les honneurs qu’il faut pour que demain, on ne dise pas que la France l’a fait ou l’Amérique l’a fait », suggère Kalidou Kassé. S’il reconnait tout de même que des décorations sont parfois données, l’artiste souhaite que ces honneurs soient d’une certaine fréquence. Les valeureux fils du pays, les ambassadeurs doivent être repérés le plus souvent pour être décorés parce que le Sénégal le leur doit. «On ne peut pas dire qu’on a décoré deux artistes l’année dernière. (Mais) il faut quand même que ce soit fréquent, qu’on les identifie. C’est les artistes !».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image