leral.net | S'informer en temps réel

Honorables et respectueux Imams et Chefs religieux du Sénégal : Dieu n’interdit pas seulement les statues

Que la paix, la miséricorde et la bénédiction de Dieu soient sur vous honorables et respectueux Imams et Chefs religieux. C’est un grand honneur pour moi de m’adresser à des personnalités d’une grande valeur comme vous. Sachez honorables et respectueuses autorités religieuses que je vous estime et vous place dans une haute place ainsi que beaucoup de mes concitoyens. Nous ne pouvons pas vous remercier assez pour toutes les bonnes actions apparentes ou cachées que vous faites pour cette nation. Soyez-en remerciez et Qu’Allah le Guide Suprême vous paye tous vos efforts de diffusion du message de paix, de fraternité, d’unité, de cohésion sociale, de réconfort des populations, d’orientation, de guide, de soutien moral et de prise en charge de la demande socioculturelle des citoyens sénégalais.


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Janvier 2010 à 03:12 | | 2 commentaire(s)|

Honorables et respectueux Imams et Chefs religieux du Sénégal : Dieu n’interdit pas seulement les statues
Cette noble mission, vous vous y attelez depuis nos illustres et bien aimés Cheikh El Hadji Malick Sy de la confrérie des tidianes, de Serigne Cheikh Ahmadou Bamba MBACKE, de Thierno Oumar Foutiyou, de Serigne Thierno Seydou Nourou TALL, d’El Hadji Ibrahima NIASSE, des Chefs religieux des familles de Ndiassane, de Thiénéba, de Saint-Louis, du Fouta, de Médina Gounasse, de Ziguinchor, de Kolda, de Thiès, des dirigeants des mouvements et associations islamiques et leur collectif (Jama`atou Ibadou Rahmane, Al Falah, Organisation pour l’Action islamique (OAI), OIIS, ONG JAMRA, RIS, AEEMS, FIEED, AEMUD, AEEMD, et autres).



Aujourd’hui, note pays est entrain en plein dans le monde moderne et y reçois et y perçois ses bienfaits et ses tares. Avouons tous que la vitesse de pénétration, de réception, de décryptage, de compréhension, d’action et de réaction nous dépasse par cette autre vitesse des effets de la mondialisation, de la planétarisation du monde, de la super puissance des médias, de la force du libéralisme et des organisations de défenses des droits des citoyens de nos pays républicains et laïcs. Juste pour vous dire qu’il convient d’augmenter ainsi nos efforts dans d’autres pistes de réflexion non moins importante que les statues et la demande sociale.

Honorables et respectueux Imams et chef religieux, le sens de mes propos consistent à vous rappeler poliment et doucement comme si je soufflais sur vos nobles oreilles purifiées par l’écoute du Noble Qhur ‘âne qu’il existait et continuait à persister ces défis à relever que vous savez mieux que moi au Sénégal et dans notre Oumma:
La place de la femme dans la construction de nos sociétés (son comportement, son statut, ses droits, son apport, son éducation et sa formation) ;

La place de la jeunesse, ce trésor immense et potentiel de notre nation (son comportement, son statut, ses droits, son apport, son éducation et sa formation, ses perspectives surtout en matière d’emploi, d’orientation, de sensibilisation sur l’Afrique nouvelle et le monde nouveau et ses défis et exigences) ;

L’impact des médias dans nos pays de nombreux illettrés et des populations consommatrices de valeurs, imitateurs de modèles chic ou choc et victimes de pauvreté ;

L’ignorance et l’insouciance des citoyens qui côtoient les nombreuses tribunes qui vous sont réservées (minbar des Mosquées par des Sermons quotidiens ou hebdomadaires, baptême, décès, cérémonie de lecture du Noble Qhur ‘âne, cérémonies religieuses diverses à Touba, à Tivaouane, à Médina Baye, à Ndiassane, à la Mosquée Inachevée, etc.) ;

Le charlatanisme et la voyance en direct qui est quasi quotien dans les médias au Sénégal ;

Les viols, la pédophilie, la consommation de l’alcool par des musulmans et musulmanes, « ndeyssane », ces pêchers qui sont plus que malheureux pour ce pays où Cheikh Ahmadou Bamba MBACKE et Seydi El Hadji Malick SY, Cheikh Alioune DIOUF, Amir Malick NDIAYE entre autres guides religieux se sont sacrifiés pour assainir les mœurs depuis plus d’un siècle.

O Seigneur nos larmes de foi et de crainte ne sauraient couler assez pour regretter la perversité grandissante de notre cité.

Honorables et respectueux Imams et Chefs religieux, ces mots émanent d’un de vos plus petits disciples qui est à la quête de la lumière divine, de la vérité. O Hautes Autorités Religieuses, je m’excuse pour tous mots mal écrits, mal compris ou mal formulés. Je vous renouvelle, sincèrement mes veux de Paix, Miséricorde, de Bénédiction et de Repentir divins.


Moussa DIALLO

Mousssaa@yahoo.fr



1.Posté par grand laye le 30/01/2010 04:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moussa tu es un vrais kon afairbi dou probléme harame probleme fou réwmi tolle le tu nous parle de pédophilie et de consomation d'alcool tu peut suporté le vieux et dire la vérité

2.Posté par mamadou kamara le 30/01/2010 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que la paix de Dieu vous accompagne dans vos oeuvres .
C un tres bel article que vous venez d,ecrir ,je crois que toute personne qui aime la veritè et qui souhaite du bien pour tous doit l,admirer.
Nous devons nous poser des questions,nous devons prendre du recul,reflechir aux malheurs qui frappent nos freres et soeur et se repentir aupres du Seigneur,de distinguer le mal du bien,de vivre pour le bien de tout un chacun....
Que le bon Dieu nous aide a voir la lumiere,qu,IL nous preserve de la tentation,quIL nous aide a voir la justice et a l,instaurer dans nos vies...amen

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image