leral.net | S'informer en temps réel

Honteuse manipulation !

L’exercice du pouvoir est souvent d’un cynisme vil. Il arrive que nous autres journalistes participions à ce jeu pervers et qui fleure à mille lieues la manipulation. Les faits dont je vous parle sont passés presque inaperçus. Il ne s’est trouvé aucun journaliste pour dénoncer les manquements qu’ils constituent. On en arrive à croire que, face à ces hommes du service de la communication de Macky Sall, nous autres journalistes sommes des nains pour ne pas dire des idiots.


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Février 2014 à 15:07 | | 9 commentaire(s)|

Honteuse manipulation !
L’actualité, la voilà. Le samedi 1er février 2014, j’ai trouvé dans quelques canards de la place la même info avec certainement la même source qui ne peut être que la cellule de communication de la Présidence. Je trouve la façon de faire de ces messieurs vile et malhonnête. Pour faire passer l’info selon laquelle Macky Sall, pour sa sécurité, s’est payé une Cadillac toute neuve et d’autres belles bagnoles, la cellule de communication de la Présidence a réussi à faire porter le chapeau à Me Abdoulaye Wade, son prédécesseur, qui aurait fait la commande.

On comprend bien la prudence de ces messieurs. Ça passerait difficilement si c’était le chef de l’Etat qui avait, tout seul comme un grand, commandé ces caisses de luxe au moment où le peuple crie famine. Pour noyer le poisson, on convoque alors l’ancien locataire du Palais Léopold Sédar Senghor. Le plus cynique, c’est de dire que le Président Sall avait tout bloqué pour y voir plus clair durant deux ans. Défense surtout de rigoler. Passer deux bonnes années à enquêter sur une commande de voitures, ça passe très difficilement. L’on se demande à quel dessein, ces messieurs nous rappellent tout cela en faisant jouer à la presse ce funeste rôle. C’est faire passer Me Wade pour un dilapidateur et Macky Sall pour un vertueux.

La cellule de communication de la Présidence a assurément marqué des points, puisqu’il ne s’est trouvé personne pour dénoncer cette commande que l’on trouve, somme toute, normale. Bien joué, les gars ! Vous êtes assurément des experts de la manipulation, et nous autres journalistes de vrais nigauds qui gobent tout ce que nous raconte cette fameuse cellule de la manipulation ! Que Macky Sall attende deux ans avant d’étrenner ces voitures de luxe, on s’en balance. Mais, c’est abject de justifier cette commande en y greffant le nom de l’ancien président de la République. Que n’a-t-on pas entendu dire sur ce vieux.

On l’a traité de voleur de voitures, de tableaux d’art et de moquettes. Et quoi d’autre ? Et voilà que l’on découvre par hasard, au moment où la voiture présidentielle tombe fréquemment en panne, que le dispendieux Abdoulaye Wade avait passé une commande de voitures pour sa sécurité étant certain qu’il allait rempiler. Mais voilà, Me Abdoulaye Wade a beau être l’objet de tous nos maux, il est temps de tourner la page et d’affronter avec lucidité l’exercice du pouvoir. Surtout au moment où des désespérés ont repris les pirogues pour aller se suicider en pleine mer. Et tout cela ne semble pas intéresser mes confrères toujours accrochés aux basques des politiciens manipulateurs et aux idées qui frisent la niaiserie.

Quand les jeunes empruntaient les pirogues, c’était la faute à Abdoulaye Wade. Et bien sûr, inutile de chercher loin. Un de ces jours, ne soyez pas surpris d’entendre cette fameuse cellule de manipulation, pardon, de communication imputer tout cela à ce maudit Wade. Encore lui ! Décidément, il ne nous lâchera pas.

Alassane Seck Guèye

ARTICLE PARU DANS « LE TEMOIN » N°1152 - HEBDOMADAIRE SENEGALAIS / FEVRIER 2014








Hebergeur d'image