leral.net | S'informer en temps réel

Horizon sans frontières pour une meilleure gestion des flux migratoires


Rédigé par leral.net le Jeudi 9 Mai 2013 à 17:43 | | 0 commentaire(s)|

Horizon sans frontières pour une meilleure gestion des flux migratoires
Les mouvements migratoires ont marqué l’histoire de l’humanité. Un fait inhérent à la nature humaine. En effet, l’immigration est un fait social total, d’où l’intérêt qu’elle suscite dans presque toutes couches de la société. Selon les statistiques fournies par l’Organisation Internationale pour les Migrations, les migrants étaient estimés à 150 millions en 2000 à travers le monde. De nos jours, ils sont à plus de 214 millions. Soit 3,1 de la population mondiale. Les fonds rapatriés sont estimes à 406 milliards de dollars dont 351 vers les pays en développement. Et malgré la crise économique la banque mondiale prévoit une augmentation de 0 ; 8 pour cent dans six zones de la planète dont l Afrique subsaharienne. Ces chiffres montrent à quel point la problématique de l’intégration touche toutes les sensibilités et suscite même des passions politiques. Le Sénégal et la plupart des pays africains n’ont pas échappé à cette règle. Des milliers de personnes, en l’occurrence des jeunes partent vers ce qu’ils ont coutume d’appeler « un monde meilleur ». Pour y arriver, beaucoup mettent en péril leur vie en prenant des embarcations de fortune. Ce désir de migrer s’accompagne avec un risque .et ce risque s’illustre par ce chiffre 15000 personnes ont perdu la vie entre 1988 et 2009 en méditerranée. Leurs motivations sont diverses certes, mais, celle qui domine reste indéniablement la pauvreté. Les conséquences qui en découlent sont nombreuses et variées. L’expulsion sur fond d’humiliation, les drames familiaux, les pertes en vies humaines en restent les faits les plus marquants. Des situations qui marquent en fait la désorganisation des principaux acteurs concernés. Dans le but de rompre avec un tel cliché, l’ONG « Horizon sans frontières » a décidé de faire les choses différemment. Consciente que les immigrants apportent des valeurs ajoutées dont peuvent se passer difficilement les pays d’accueil, l’ONG compte mettre en œuvre un projet dont le but est de leur permettre de s’insérer dans la dignité dans ces dits pays et de préparer le retour au pays d’origine. Ce projet vient à son heure parce que l’immigration connait aujourd’hui des agitations causées par la crise économique actuelle qui touche le monde (cependant, elle ne justifie pas les meurtres perpétrés à l’encontre des migrants africains). Les principaux pilotes du projet sont des acteurs qui sont au cœur de l’immigration. Ils vont mettre leurs expertises au service des autres migrants qui n’ont peut être pas eu leur chance. Grâce donc à la pertinence du projet, les migrants pourront disposer de plusieurs services qui vont contribuer encore une fois à leur insertion sociale mais aussi à leur épanouissement économique. Au-delà de ces aspects, cette initiative a un impact social important car elle joue un rôle fédérateur dans la mesure où elle va susciter la rencontre de plusieurs sensibilités, leur permettant ainsi de partager différentes connaissances et expériences acquises. Fort de ce constat, ce projet mérite d’être soutenu car sa mise en œuvre contribue non seulement au bien être des migrants, mais aussi, elle participe efficacement à l’essor économique des pays en développement.

Il s’agit pour aussi pour nous de resituer le débat dans un contexte mondiale de mobilité croissante des populations car chaque il ya plus de 800 millions de personnes qui franchissent une frontières et dont la moitie pour des raison de tourisme ou vacances.

L’immigration étant un facteur d’équilibre sociale économique et ce ne sont plus les plus pauvres qui migrent ; il ya une évolution très qualitative du migrant. Il ya 15 millions de ressortissants du nord qui vivent dans le Sud. Rappeler aussi que les européens ont migré pendant des plus 4 siècles en Amérique Nord ; du Sud ; en Australasie et dans une moindre mesure en Afrique. En 1741 un bateau irlandais débarqua 60 des 106 passagers, les 46 autres étaient morts ; dont 6 avaient été mangés par les survivants. en 1752, un bateau hollandais débarquant à Philadelphie n’avait plus 21 de ses 340 survivants. D’origine ; les autres morts de faim. Entre 1840 et 1860 plus de 4 millions d’européens sont arrives aux états unis. 75 pour cent d’ entre eux venaient d’Irlande et d ‘ Allemagne. Entre 1841 et 1850 : 781000 Irlandais ; 434 000 allemands, 255000 britannique ; 77000 français rejoignent les états unis.

L’immigration est un facteur d’équilibre social et économique et qu’aujourd’hui il ya une logique qui s’impose c’est le droit à l’immigration qui devrait être le corollaire du droit à l’émigration que stipule l’article 13 de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948

BOUBACAR SEYE

PRESIDENT HORIZON SANS FRONTIERES







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image