leral.net | S'informer en temps réel

Horreur à Keur Massar : Un ivrogne tue une petite fille en voulant violer sa maman


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Avril 2016 à 09:29 | | 3 commentaire(s)|

Horreur à Keur Massar : Un ivrogne tue une petite fille en voulant violer sa maman
Une triste affaire de tentative de viol a viré au double meurtre à l’Unité 13 des Parcelles assainies de Keur Massar, non loin de la boulangerie 2000. C’était avant-hier, entre minuit et 1h du matin. Un nommé Moussa, qui tentait de violer une dame mariée, s’est acharné sur la fille de cette dernière qui s’était agrippé à elle et criait, le gênant dans sa sale tentative de viol. La gamine, d’environ 3 ans, a été si amochée qu’elle a fini par rendre l’âme. La dame du nom de Marième Fall, elle aussi mise dans un piteux état, qui a réussi à s’échapper des griffes du bourreau a alerté le voisinage. La foule en furie a tout bonnement lynché le délinquant à mort.

Nos sources sur place renseignent que le violeur vivait avec les victimes dans la maison où le chef de famille lui avait sous-loué une chambre. Il a profité de l’absence du mari, un chauffeur de taxi, et de l’heure tardive, pour tenter d’abuser sexuellement de sa femme. « Il y a longtemps que j’attendais ce moment… J’ai toujours eu envie de coucher avec toi », aurait-il dit à la dame qui est revenue sur les faits. Et alors qu’il a opposé un niet catégorique, son bourreau a menacé de la tuer si elle ne se laissait pas faire. C’est en tentant de violer la dame, alors que la petite fille s’était agrippée à sa maman, que le maniaque, l’a tirée de force, avant de la jeter avec force au sol et de s’acharner sur elle, pour la faire taire, lui occasionnant des fractures et de nombreuses blessures mortelles.

C’est sur ces entrefaites que Marième Fall s’est échappée, et a couru dans la rue, ameutant les passants et les voisins. Ces derniers, devant le spectacle désolant servi par Moussa, se sont jetés sur lui, le lynchant à mort. Si l’on en croit les propos de Marième Fall, avant même les faits, le gars ne rassurait pas. Elle raconte que ce dernier lui semblait être « quelqu’un qui se cachait ». Et pour cause, explique-t-elle, il ne sortait jamais et quand il avait besoin de quelque chose, il appelait une autre personne pour l’envoyer la chercher, et cette dernière n’entrait jamais dans sa chambre.

Jotay.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image