leral.net | S'informer en temps réel

ILS AURAIENT FAIT MAIN BASSE SUR PLUS DE 4 MILLIONS F CFA : Modou Diop et ses acolytes risquent la prison ferme

Le jeune Modou Diop et ses acolytes, sa mère Élisabeth Sambou et son ami Laye Niang risquent chacun une peine de prison ferme. Ils se seraient partagés la somme de 4.674.000 F Cfa appartenant à son oncle paternel Alassane Diop, constitué partie civile. Le procureur a requis contre eux l'application de la loi. Présumé auteur principal, Modou Diop est poursuivi pour abus de confiance tandis que ses complices doivent répondre du délit de recel. Le neveu aurait profité de l'absence de son oncle paternel, pour subtiliser son carnet de chèque.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Septembre 2010 à 14:05 | | 0 commentaire(s)|

ILS AURAIENT FAIT MAIN BASSE SUR PLUS DE 4 MILLIONS F CFA : Modou Diop et ses acolytes risquent la prison ferme
Cet Émigré sénégalais vivant en Italie en séjour au Sénégal pour un mois avait entièrement confiance en lui. Il lui avait confié son magasin et lui avait fait une procuration. Au moment des faits, M. Diop était parti au Mali pour ses affaires.

En début septembre l'enfant qui aurait bien mûri son plan a rempli un chèque de 4.674. 000 F Cfa et l'aurait retiré dans le compte de ce dernier. Et, il serait parti faire la bamboula à kabrousse en Casamance, après avoir fait un bref passage la nuit chez sa mère pour lui offrir 70.000 F Cfa. Pour maquiller le coup, il aurait déchiré la dernière page du chéquier sans souche.

L'auteur présumé aurait envoyé de l'argent à sa petite amie et distribué des "soucarous Kor". Son pot aux roses a été découvert par son oncle paternel le vendredi dernier à son retour de voyage, après avoir consulté sa banque. Partant des conditions dans lesquelles son neveu est parti en voyage.

Il l'interpelle avec manie en lui disant : "Dis moi tout, je sais que tu n'a pas agi seul". Après moult hésitations, le neveu passe aux aveux en citant Laye Niang qui le lui aurait conseillé. Ce dernier aurait rempli même le chèque en question. Parlant de sa génitrice, il a servi qu'il lui aurait offert de l'argent.

Devant la barre, le jeune Modou a avoué sans ambages avoir confié l'intégralité de l'argent à son ami Laye Niang qui aurait mis 4.000.000 F Cfa dans son compte personnel, après avoir gardé 350.000 F Cfa pour leurs dépenses.

À l'en croire, il a été influencé par ce dernier qui le lui aurait conseillé pour le mettre en rapport avec son ami qui devait l'amener à l'étranger. Et le tour est joué. M. Niang l'aurait même amené chez un marabout", a-t-il encore révélé. Mais son acolyte Laye Niang a nié avoir reçu une quelconque somme de lui. "Il ne m'a rien remis. Je n'en suis pour rien.

J'ai tout juste rempli le chèque pour lui comme j'ai l'habitude de le faire pour eux", a-t-il persisté, s'empressant d'ajouter: "Modou m'a une fois confié que son oncle ne le payait pas. Ce faisant, il était en colère contre lui et avait monté le coup pour partir". Sans compter avec les déclarations de la mère qui sert qu'après la découverte de l'affaire, elle serait partie voir M. Niang à la demande de son fils arrêté.

Et ce dernier lui aurait remis 2.400.000 F Cfa, en présence de son gardien à lui. Les avocats de la partie civile ont estimé que Modou Diop est un "gamin" qui a été induit en "erreur" par Laye Niang qui serait le cerveau de l'affaire de connivence avec un certain Ibrahima Ndiaye.

À qui, le jeune homme aurait remis 500.000 F Cfa. Sur ce, ils ont réclamé 5.000.000 F Cfa à titre de réparation. L'avocat défenseur de M. Niang, Me Domingo Dieng a demandé la relaxe pure et simple de son client, à défaut au bénéfice du doute. Selon lui, la preuve de la remise n'a pas été rapportée. Ils seront fixés sur leur sort ce vendredi.

Papa M. SOW le matin






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image