leral.net | S'informer en temps réel

INCESTE : Le septuagénaire envoûte, viole et engrosse sa petite nièce

P. S, qui réside aux Parcelles assainies a vécu une déchéance née d’un rapport incestueux. Celle qui, il y a un an, déambulait gaiement avec ses camarades, croupit aujourd’hui sous le fardeau d’une grossesse non désirée, fruit des œuvres d’un maniaque qui n’est autre que l’oncle de sa mère.


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Juillet 2009 à 11:55 | | 0 commentaire(s)|

INCESTE : Le septuagénaire envoûte, viole et engrosse sa petite nièce
Enceinte des œuvres de cet oncle âgé de plus de 70 ans, P.S, 21 ans et ancienne épouse d’un guide religieux, souffre aujourd’hui le martyr, surtout que celui qui a commis cet acte est déjà marié à 4 épouses. Pire, c’est grâce à la complicité d’une dame que l’oncle indigne de sa mère lui a administré un soporifique associé à du lait caillé. L’épreuve de la victime remonte à environ sept mois. Désireuse de gravir l’échelle sociale après avoir exercé la profession de caissière dans une entreprise de la place, elle avait sollicité l’assistance mystique du septuagénaire dont les pouvoirs magiques sont du reste reconnus dans l’entourage familial. Les liens de parenté aidant, c’est le plus naturellement du monde que P. S est allée à sa rencontre, à son domicile de Guédiawaye. Curieusement, le jour où elle décida d’aller à sa rencontre, l’oncle l’appela au téléphone pour lui dire de le trouver non pas chez lui, mais dans une concession située à quelques encablures de la sienne. Elle se plia à ses injonctions. Mais arriva-t-elle et but-elle le lait offert en guise de bienvenue par la complice, qu’elle tomba dans les bras de Morphée, donnant ainsi l’occasion à « l’oncle » d’entreprendre sa sale besogne. Inconsciente et donc sans défense, elle ne pouvait pas savoir ce qui lui arrivait, tant elle était inerte. Elle ne se rendit compte de rien à son réveil, sauf des bains mystiques qu’elle prit sur recommandation du vieux. Sa métamorphose allait être constatée 7 mois plus tard lorsque ses amies et proches ont constaté les rondeurs de son ventre. La rumeur devint réalité. Ne pouvant souffrir ce qui venait de lui arriver, elle voulut mettre fin à ses jours en tentant de s’immoler par le feu. Heureusement que des témoins étaient là pour parer au plus pressé en l’en empêchant. Il y a juste une quinzaine de jours. Des tiers lui ont suggéré de déposer une plainte à l’encontre de l’oncle de sa mère. Mais là, elle hésite toujours ballottée qu’elle est par les pressions familiales et l’angoisse.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image