leral.net | S'informer en temps réel

INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE : La police de Pikine arrête deux jeunes femmes et un homme

À Pikine, une histoire d’interruption volontaire de grossesse défraye la chronique depuis mercredi dernier. En effet, deux jeunes filles accusées d’avoir avorté volontairement et un jeune garçon qui est l’auteur de ces forfaits ont été interpellés et gardés à vue par la police qui a ouvert une enquête.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Août 2011 à 03:19 | | 0 commentaire(s)|

INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE : La police de Pikine arrête deux jeunes femmes et un homme
Trois personnes ont été arrêtées et gardées à vue par la police de Pikine, qui a ouvert une enquête suite à une affaire d’Interruption volontaire de grossesse (Ivg). Les trois accusés, Mbenda Ndiaye (25 ans), Maguette Diokhané dite Nyassa (24 ans) et Abdoulaye Nguette (28 ans) sont tous domiciliés à Pikine et ont été arrêtés pour des faits qui remontent à mercredi dernier. Les policiers de Pikine avaient alors reçu l’appel du médecin-chef du Centre de santé Dominique de la localité, les informant de la présence à la maternité de la structure médicale d’une patiente venue en consultation sans son bébé et présentant tous les signes cliniques d’une femme ayant effectué une Interruption volontaire de sa grossesse.

Pour s’enquérir des faits, les policiers se sont dépêchés sur les lieux. Sur place, ils constatent qu’il s’agit de la nommée Mbenda Ndiaye qui, interpellée et interrogée, avoue s’être fait avorter au même titre que sa copine du nom de Nyassa Diokhané. Selon elle, l’acte a été accompli par un certain Abdoulaye Nguette, domicilié à Pikine Icotaf, se disant médecin officiant à l’Hôpital de Pikine et en sa demeure même.

Suite à des investigations, les limiers ont identifié et mis la main sur les deux autres mis en cause. Il s’agit de Abdoulaye Nguette, habitant Pikine et se disant infirmier au District sanitaire privé dénommé «Keur Marie» sis à Pikine Wakhinane et Maguette Diokhané alias «Nyassa Diokhané» demeurant également à Pikine.

Lors de son interrogatoire, Abdoulaye Nguette a nié catégoriquement les griefs à son encontre. Par contre, Nyassa Diokhané a reconnu les faits, affirmant même que Abdoulaye Nguette est le véritable auteur de cette Ivg.

Par ailleurs, le médecin-chef du Centre de santé Dominique de Pikine, qui a informé les limiers, saisi par réquisition pour confirmer l’effectivité des signes cliniques d’un avortement sur Mbenda Ndiaye, a conclu dans son certificat médical que celle-ci a fait un avortement fœtal depuis le 27 juillet 2011 vers 12 heures, sur une grossesse d’environs cinq mois.

Oumou Sidya DRAME
source le Populaire






Hebergeur d'image