leral.net | S'informer en temps réel

Iba Der Thiam critiqué par ses collègues : "S’il rend le carburant, il doit faire de même pour le véhicule"


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Août 2017 à 16:46 | | 0 commentaire(s)|

Iba Der Thiam critiqué par ses collègues : "S’il rend le carburant, il doit faire de même pour le véhicule"
Le Pr Iba Der Thiam, député sortant de la 12e législature a annoncé hier, dans une lettre adressée au secrétaire général de l’Assemblée nationale, qu’il restitue une dotation en carburant d’une valeur de 1.469.840 FCfa, considérant que «la publication des résultats du 30 juillet 2017 par la Commission nationale de recensement des voix coïncidait avec la fin de son mandat parlementaire ».

Ce geste salué par bon nombre de Sénégalais sur les réseaux, n’a pas convaincu nombre de ses collègues qui y voient une "communication de mauvais goût".

"Il fait partie des trois députés les plus absentéistes. Vous pouvez faire une enquête à l’Assemblée nationale. En commission, il n’est jamais présent. En plénière, il se présente de manière intermittente.

Un véhicule avec du carburant lui a été donné par l’Assemblée nationale. Donc par cohérence, s’il rend le carburant, il doit faire de même pour le véhicule. S’il est mal à l’aise, il n’a qu’à rendre son mandat parlementaire
", confie un député de Benno Bokk Yakaar interrogé par le Quotidien.

Le mandat des députés de l’Assemblée nationale est de 5 ans. Le code électoral dans son article 151 dispose que les pouvoirs de l’Assemblée nationale expirent le jour de l’installation de l’Assemblée nationale nouvelle élue. Sur ce point, un autre membre de la 12e Législature enfonce le clou et qualifie la communication du président du défunt Cap21, de « mauvaise foi ».

"Le carburant et le véhicule sont donnés au député pour qu’il fasse son travail. Si l’Assemblée nationale était convoquée, ce ne sont pas ceux qui sont élus le 30 juillet qui vont siéger, mais ceux de la Législature sortante qui sera là jusqu’à l’installation de la nouvelle", souligne-t-il.

Dans ce concert de critiques, un autre parlementaire révèle des « carences dans la forme » de la lettre de Pr Iba Der Thiam.

« Il s’est trompé d’adresse. Il ne devait même pas saisir le secrétaire générale de l’Assemblée, mais le questeur, parce que c’est ce dernier qui lui donne le carburant. Encore qu’il ne peut même pas restituer ce carburant. Ça n’a pas de sens puisqu’on le lui a octroyé pour faire son travail. Il veut mettre tout le monde mal à l’aise.»

Source Lequotidien








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image