Leral.net | S'informer en temps réel



Ibrahima Fall « Taxaw Temm » s'attaque violemment à la gestion malsaine « faite de Macky, sa famille et sa belle-famille... »

Rédigé par ( Les News ) le 24 Février 2015 à 13:11 | Lu 742 fois

C'est un retour fort remarquable pour ne pas dire incendiaire que le Professeur Ibrahima Fall vient de faire sur le régime de Macky Sall. Disparu de la scène médiatique, le leader de « Taxaw Temm » est revenu sur tous les points chauds, son compagnonnage avec Macky Sall, de la crise universitaire, de l'affaire Aliou Sall, de la crise casamaçaise, de la crise de l'Education...


Le patron de « Taxaw Temm » est revenu sur son absence de la scène médiatique, précisant bien que c'est volontaire, pour faire une rétrospection et une remise en question, parce que trop de communication tue la communication, raison pour laquelle « Taxaw Temm » s'était tu pour réfléchir sur les questions importantes pour le pays.
"Il me semble que cette gestion ne va pas aller loin. Je suis formel!"
Parlant de la gestion de Macky Sall depuis son accession à la souveraineté, il a déclaré tout de go : « il me semble que cette gestion ne va pas aller loin. Je suis formel! Sur le plan de la gouvernance sobre : quand on voit tout ce foisonnement d'institutions qu'on a créées, qui sont des institutions budgétivores, qui engloutissent les moyens qui auraient pu être utilisés pour relever le niveau de vie des populations, pour les aider à faire face aux difficultés, c'est regrettable! Ce sont des dépenses insignifiantes qui ne servent à rien » se désole Ibrahima Fall.
« C'est devenu « Yonnu Yakhuté »
Parlant du plan « Yonnu Yokkuté » le patron de « Taxaw Temm » n'y va pas par quatre-chemins. « C'est devenu « Yonnu Yakhuté » déclare Ibahima Fall. Sur le Plan Sénégal Émergent, il salue la mesure sous l'angle de la planification. Mais, il a néanmoins décrié la création d'un ministère de suivi du PSE, ce qu'il juge être un tâtonnement sans fin.

Ibrahima Sall ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Il a accusé le président Macky Sall et son frère Aliou Sall de délit d'initié sur l'affaire des 10%.
Car dit-il, « un président de la République qui signe pour son frère est suspect. Macky Sall a été à Petrosen, il sait ce qui est intéressant. C'est le parallèle que Macky Sall a avec Wade : l'irruption de la famille. Il accapare l'appareil d'Etat avec sa famille et sa belle-famille, c'est malsain ! »

Pour ce qui est de la crise casamançaise, Ibrahima Fall pense qu'il y a trop de « monsieur Casamance » qui ne peuvent rien résoudre. Pour lui, il manque de volonté politique pour résoudre ce problème une bonne fois pour toutes.

Sur la crise de l'Education au Sénégal, il déclare que tous les présidents qui se sont succédé, ont usé de la politique de l'autruche. Ils ont tous répondu par la force, au lieu de se rencontrer et de parler. Des engagements non respectés, l'usage de la force et le manque de communication sont le nœud de ce problème. Le problème, selon Ibrahima Fall, est dans l'application des décisions prises.

Pour le procès de Karim Wade, Ibrahima Sall déclare être gêné par les insultes, non sans dire que celui qui prend l'argent du contribuable doit le restituer, mais s'il n'est pas reconnu coupable ou quand on ne trouve pas de preuve, il y a présomption d'innocence. Pour finir, il a déclaré la candidature de son parti aux prochaines échéances de 2017...

Ibrahima Khalil PRESSAFRIK.COM