leral.net | S'informer en temps réel

Ibrahima Ndoye, conseiller du Président : "Ce sont les fruits des confrontations qui irriguent les veines de Wade"

Me Wade, qui a le don de faire des déclarations polémiques, a encore fait mouche. Pour preuve, les réactions continuent de fuser après sa déclaration faite devant ses militants à la Place de l'Obélisque et appelant à la création d'une commission de transition. Ibrahima Ndoye, conseiller spécial du président de la République, répondant aux questions de EnQuête, dit ne pas être surpris par ces propos venant de Wade.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Novembre 2014 à 09:44 | | 5 commentaire(s)|

Ibrahima Ndoye, conseiller du Président : "Ce sont les fruits des confrontations qui irriguent les veines de Wade"
"Personnellement, je ne m'attendais pas à autre chose. Je ne suis point surpris par l'issue de la manifestation du Parti démocratique sénégalais. Le Président Abdoulaye Wade est un homme politique et il le restera toujours jusqu'à son dernier souffle", a dit Ibrahima Ndoye. Y allant de son analyse, le conseiller du Président déclare : "Quand on fait une lecture juste de son parcours politique, des premiers pas du PDS jusqu'à son départ du pouvoir, on voit nettement qu'il (Wade) n'a jamais voulu laisser l'espace l'espace public occupé ou dominé exclusivement par les autres, qu'ils soient ses adversaires ou partisans. Durant plus de trente années, il a toujours été au centre de tous les grands sujets politiques qui ont marqué l'histoire du Sénégal. Ce n'est pas aujourd'hui donc qu'il va s'arrêter. Ce sont les fruits des confrontations et des polémiques qui irriguent les veines de Me Abdoulaye Wade. J'ai toujours pensé que beaucoup d'observateurs se trompent très souvent sur cet animal politique. Même quand il était au pouvoir, il souffrait d'un climat politique apaisé. C'est lui qui provoquait et animait en réalité le jeu politique par des actes et déclarations tonitruants à l'encontre d'acteurs politiques de son bord ou du camp de l'opposition. Tout cela pour dire qu'il ne faudrait pas qu'on s'y attarde (...). Le contexte est trop chargé pour son parti et pour sa famille. Il va être difficile de s'attendre à autre chose de sa part".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image