leral.net | S'informer en temps réel

Ibrahima Ngom Damel se “reptilise” devant Mor Ngom : “si vous ne me sortez pas de là, je risque de mourir ; je suis asthmatique et j’étouffe là où je suis”.

Le journaliste Ibrahima Ngom Damel est franchement atypique. Pour cause, après avoir insulté le ministre-conseiller Mor Ngom, l’avoir fait chanter et avoir proféré toutes sortes de menaces, pendant presque dix-huit mois, notre confrère s’est agenouillé, d’une manière ô combien incroyable, au responsable de l’Alliance pour la République de Bambey.


Rédigé par leral.net le Samedi 4 Avril 2015 à 09:12 | | 5 commentaire(s)|

Ibrahima Ngom Damel se “reptilise” devant Mor Ngom : “si vous ne me sortez pas de là, je risque de mourir ; je suis asthmatique et j’étouffe là où je suis”.
En effet, Actusen.com a appris de sources dignes de foi qu’après avoir défié le ministre à qui il a balancé, dans l’un de ses Sms, tu ne peux rien contre moi, je vais te détruire, IbrahimaNgom Damel l’a supplié en ces termes : “si vous ne me sortez pas de là, je risque de mourir”. Poursuivant, le bonhomme de renchérir : “je suis asthmatique et j’étouffe là où je suis (liens de la détention)”.

Mais le moins que l’on puisse dire est que le ministre Mor Ngom a fait montre d’un fort capital de retenue et d’encaissement. En effet, en dépit du fait qu’Ibrahima Ngiom Damel l’accablait de ses sarcasmes, le faisait chanter et, à la limite, l’abreuvait d’injures de toutes sortes, l’apériste a toujours passé l’éponge. Là où d’autres compatriotes auraient réglé ses comptes au confrère, à la première offense sur fond de harcèlement et tentative d’extorsion de fonds.

actusen.com






Hebergeur d'image