leral.net | S'informer en temps réel

Ibrahimovic sauve (déjà) le PSG

Mené 2-0 à la mi-temps, le Paris Saint-Germain est parvenu à accrocher le nul (2-2) face à Lorient, ce samedi au Parc des Princes, lors de la 1re journée de Ligue 1. Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un doublé, a sonné la révolte.


Rédigé par leral.net le Dimanche 12 Août 2012 à 00:08 | | 0 commentaire(s)|

Ibrahimovic sauve (déjà) le PSG
Le Paris Saint-Germain était prévenu. Au Parc des Princes, Lorient est un peu dans son jardin. Les Merlus n'ont pas tardé à le prouver. Sur un contre bien mené par Alain Traoré et Kevin Monnet-Paquet, les Bretons ont ouvert la marque (5e) grâce à l'infortuné Maxwell qui, en bout de course, a trompé involontairement Douchez. Fidèles aux principes de Christian Gourcuff, les Lorientais ont déployé leurs vertus collectives. Le Parc des Princes a ensuite pu apprécier la vitesse d'exécution des Lucas Mareque, Monnet-Paquet, Traoré et Jérémie Aliadière.

Juste avant la pause, l'ancien attaquant d'Arsenal a d'ailleurs mystifié Alex et Mamadou Sakho pour semer un peu plus le doute dans les esprits parisiens (45e+ 3). Intenables, les Merlus ont cru au remake de la saison dernière où ils s'étaient imposés grâce à un but de Quercia. Ils ont également cru pouvoir s'imposer dans la capitale pour la cinquième fois sur les sept dernières saisons. Mais au retour des vestiaires, le coup du sort a frappé. Blessé, le roc Bruno Ecuele Manga a disparu. Certainement le tournant du match...

Ibracadabra !
Débarrassé de son garde du corps gabonais, Zlatan Ibrahimovic a pu sonner la révolte des siens. Malheureux à la 54e sur une frappe venue frapper le poteau gauche d'Audard, l'international suédois a fini par trouver l'ouverture dix minutes plus tard. La défense lorientaise s'est alors muée en Fort Alamo devant les vagues parisiennes successives mais la digue a finalement cédé.

Sur penalty, sifflé après une faute de Grégory Bourillon sur Blaise Matuidi, l'ancien attaquant du Milan n'a pas tremblé face à Fabien Audard pour remettre les deux équipes à égalité (90e) et éviter une défaite forcément mal venue aux siens. Un nul encourageant mais à moitié rassurant pour le Paris-SG qui a laissé entrevoir pas mal de lacunes défensives.

Pour Ibrahimovic, les bonnes habitudes prises ont continué. A chaque fois qu'il a débuté avec un nouveau club, le Suédois a trouvé le chemin des filets. Sur cette rencontre, il a aussi peaufiné une relation technique prometteuse avec Lavezzi et Ménez. Et montré qui était la méga-star du Championnat de France...






Hebergeur d'image